Situation en Grèce

La Grèce se dirige vers des élections anticipées, suite à l'impossibilité de désigner un président.
Cette situation, dans un pays fortement touché par les mesures "austéritaires" de la Troïka, ouvre une brèche dans le mur de l'euro-austérité, en offrant la possibilité d'une majorité alternative, en rupture avec les actuelles politiques antisociales et antidémocratiques menées tambour battant.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Non à l’interdiction du parti communiste ukrainien ! Solidarité avec les communistes et le peuple ukrainien !

Le Parti communiste condamne avec la plus grande fermeté la procédure entamé par le gouvernement réactionnaire de Kiev, à la solde de l’OTAN et de l’UE, qui a entrepris une procédure absolument scandaleuse visant à plonger le parti communiste ukrainien dans l’illégalité. Pour ce faire, ce gouvernement , qui n’hésite pas à bombarder des populations civiles provoquant de centaines de morts, ose accuser le PC ukrainien de complicité avec la Russie et de favoriser le démantèlement du pays.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Ukraine : le PGE dénonce les groupes nazis sous la direction de Kiev

Le Parti de la gauche européenne (PGE) condamne l’attitude de l’UE sur ce conflit ainsi que le comportement brutal de Kiev et exhorte toutes les parties à résoudre les différends en vertu du principe du dialogue dans les règles de l’ONU.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Stop au massacre ! Solidarité avec le peuple palestinien !

L’assassinat de trois jeunes israéliens dans les territoires occupés n’a été revendiqué par aucune organisation politique palestinienne. Malgré cela, Israël décide de punir tout un peuple sous un déluge de feu et la menace d’une nouvelle opération militaire au sol dans le territoire de Gaza.

Près de 200 Palestiniens –essentiellement des femmes et des enfants- ont déjà perdu la vie. On ne donne aucun chiffre des blessés. Les destructions contribueront à aggraver plus encore les conditions de vie des Gazaouis.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

NON AU TERRORISME NEO-FASCISTE EN UKRAINE ET A LA COMPLICITE DES ÉTATS-UNIS ET DE L’UNION EUROPÉENNE

La mise à feu délibérée de la Maison des Syndicats d’Odessa par les militants néo-nazis de « Pravy Sector » ce vendredi 2 mai qui a provoqué la mort de plus de 30 personnes n’est que la démonstration cruelle que le danger de la résurgence du fascisme en Europe est clairement à l’ordre du jour. Ce jour là, des hordes d’hooligans et de militants de l’extrême droite ont mis le feu au bâtiment après l’avoir encerclé. Comme si ce geste criminel ne suffisait pas, les agresseurs ont ensuite fait obstacle au travail des pompiers arrivés en secours.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail