Contre les violences urbaines, s'attaquer aux causes sociales

 

Tout en dénonçant les violences exercées contre les biens et les personnes par une jeunesse désorientée, abandonnée et continuellement manipulée, le Parti Communiste estime que ces événements tragiques sont indissociables de la crise sociale.

 

 

 

Dans une ville qui se dit capitale de l'Europe, 37% de la population vit sous le seuil de pauvreté et certaines communes comme Saint Josse et Molenbeek affichent des taux de chômage de 33% et des revenus annuels moyens qui se limitent à 7000 euros par habitant, des chiffres indissociables de la mise à sac du tissu industriel bruxellois.

 

 

 

Dans ce contexte, il n'est pas étonnant qu'à la veille des fêtes de fin d'année, face à un appel au consumérisme lancé par une débauche de publicité, ceux qui doivent se limiter à regarder les étalages soient tentés de casser les vitrines.

 

 

 

Le PC dénonce les allusions de certains politiciens NVA/MR sur les origines étrangères des émeutiers qui ne peuvent qu'attiser les tensions entre communautés.

 

Le PC dénonce les propos électoralistes qui spéculent sur la nécessité de renforcer la police, la répression ou l'instauration d'une tolérance zéro, lesquelles participent à une instrumentalisation des faits divers et du terrorisme sur le thème sécuritaire de plus en plus associée à la criminalisation des luttes sociales.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Morlanwelz, tragédie ou gabegie ?

 

Le PC exprime toute sa sympathie aux victimes du tragique accident survenu à Morlanwelz, situation d’autant plus pénible qu’elle n’est certainement pas fortuite.

 

Il s'agit d'un nouvel élément qui traduit la situation d'une SNCB en soins palliatifs mourant à petit feu d'une maladie qui a débuté dès 1980 par l'offensive néo libérale

 

 

 

Le PC rappelle que de 1980 à nos jours, suite aux « plans d'économie »et autre « plan de la dernière chance » l'effectif de la SNCB est passé de 68000 à 30000 agents soit une diminution de plus de mille emplois par année. Outre l'annulation de nombreux services offerts aux usagers, la diminution de l'effectif a entraîné en Wallonie la suppression de 234 gares et la  transformation de plusieurs autres en point d'arrêt non géré  (PANG) dépourvu de personnel.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Défendons NOS services publics - communiqué de la fédération de Charleroi du Parti Communiste

Rappelons-nous que les Services publics sont la PREMIÈRE RICHESSE des citoyens. C’est une forme de redistribution des richesses et c’est cela que le gouvernement ultra-libéral veut nous (re)prendre.

...

Ce 10 octobre, la CGSP (syndicat pour les services publics) est en grève. Beaucoup de services publics seront perturbés, voire bloqués. Les médias utiliseront comme à chaque fois l'argument de la « prise d'otage », et des usagers seront dérangés par cette grève. Pourtant, en fait, ce combat, c'est aussi le nôtre !

Il est très important de soutenir les grévistes, car, en plus de se battre pour leurs droits de travailleurs, ils sont en grève pour défendre des services publics de qualité, abordables et étendus.

Tout le contraire des actions du gouvernement de droite dure Michel/De Wever, maintenant épaulé à la région wallonne par le gouvernement dirigé par Willy Borsus. Avec eux au pouvoir, c'est le train des mesures antisociales : retraite à 67 ans, sauts d'index, austérité à tous les étages, privatisations en cascade,...

Le 10 octobre, c’est une occasion pour relancer la lutte pour une alternative sociale et politique

Les communistes soutiennent la grève des services publics de ce 10 octobre. Nous savons à quel point les travailleurs des services publics font face à une dégradation constante de leurs conditions de travail et nous les félicitons pour leur courage et leur action, qui doit être le point de départ d'un renouveau du mouvement social nécessaire à la chute des gouvernements de droite, à la construction d'un mouvement d'ampleur pour une autre politique, une autre conception de la société.

La suite sera la grande manifestation du lundi 23 octobre à Charleroi qui sera la 2e occasion de relancer la lutte contre ce gouvernement de malheur.

De la réussite de ces deux actions dépendra une future grève générale de relance d'un mouvement pour faire tomber le gouvernement et mener une autre politique.

Le Parti communiste soutiendra ces deux actions et invite tous ses membres et amis à y participer en nombre.

Charleroi le 6-10-2017

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

La lutte continue à la FN Herstal

Foto de Fédération Liégeoise du Parti Communiste.

Visite de solidarité ce vendredi matin (6 octobre 2017). Les camarades continuent leur action entamée jeudi dernier. Elle durera jusqu'à mardi, jour de grève nationale, inclus. C'est le mandat voté hier en assemblée sans aucune voix pour la reprise du travail. Les ouvriers de la FN demandent légitimement une augmentation de salaire. De son côté, le patronat refuse simplement toute entrevue et a envoyé le huissier hier (jeudi) qui a constaté que les containers étaient toujours là.

Solidarité avec les camarades en lutte!

Lire la suite

 Imprimer  E-mail