Le problème est le capitalisme, pas les immigrés !

 

Le Parti Communiste de Belgique s'associe aux forces démocratiques qui combattent la montée rapide de l'extrême-droite en Europe avec la complaisance voire la complicité directe des gouvernements européens.

 

En Allemagne, en France, en Hongrie, en Europe et dans le monde, le fascisme, cette créature maudite du capitalisme-impérialisme relève la tête, ne se cache plus et devient de plus en plus violente. L'extrême-droite, pour le moment, s'attaque principalement aux réfugiés et immigrés en récupérant chaque événement, chaque fait divers pour diviser la classe ouvrière et détourner les travailleurs de leurs intérêts.

 

Récemment, la mort d'un homme à Chemnitz en Allemagne a été montée en épingle par les groupuscules néonazis et l’AFD, parti nationaliste populiste d’extrême-droite. Ce parti, qui rejette la responsabilité des maux des travailleurs allemands sur les immigrés, est désormais crédité de 16% d’intention de vote. Nous rappelons que la détresse économique et la misère sur lesquelles surfe l’AFD dans cette région sont le résultat, après la chute du Mur, de la liquidation économique, du démantèlement (fermeture d’usines) et de l’abandon de l’ex-RDA (république démocratique allemande) au profit des trusts et multinationales d’Allemagne de l’Ouest.

 

Les politiques d’austérité et les politiques impérialistes menées et imposées ensuite par le gouvernement réactionnaire de Merkel ont aggravé cette misère. C’est pourquoi nous rejetons l’indignation hypocrite de Merkel face à ce qu’elle a contribué à créer.

 

Face à la situation actuelle, les travailleurs d’Allemagne ont besoin d’un parti de classe comme le DKP pour organiser la lutte contre la menace fasciste et contre les forces du capital. La vraie gauche ne peut en aucun cas se reconnaître dans la création d’un mouvement qui présente des positions antimigrants. Ainsi, l’attitude de Sahra Wagenknecht, responsable de Die Linke, contribue-t-elle à la confusion parmi les travailleurs. Nous réaffirmons que ce n’est pas en s’alignant sur les thèses populistes de la droite et de l’extrême-droite qu’on combat la xénophobie mais en luttant sur le terrain contre ces idées nauséabondes.

 

Considérant que ces questions sont internationales et nécessitent une réponse internationaliste de classe, le Parti Communiste de Belgique appelle le DKP à l’organisation d’une conférence conjointe sur la nécessité et l’organisation de la lutte contre la montée du  fascisme en Europe et la nécessité de rompre avec l’Union Européenne du Capital qui organise les conditions de la montée du populisme et du fascisme.

 

Le Bureau politique du PCB

Bruxelles, le 3 septembre 2018

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Palestine : Déclaration commune des partis communistes et ouvriers, à l'initiative du Parti du peuple palestinien

 

Les partis communistes et ouvriers condamnent avec fermeté les crimes commis par l'armée israélienne contre le peuple palestinien dans les territoires occupés, en particulier dans la bande de Gaza, qui a causé un bain de sang, assassinant de sang froid des manifestants non armés, hommes, femmes et enfants.

La politique agressive de l'administration Trump et la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël et la décision d'y déménager l'ambassade des États-Unis, par-dessus et contre le tollé général international, a encouragé l'agressivité d'Israël, qui continue l'occupation illégale des territoires palestiniens et continue de massacrer le peuple palestinien.

Les gouvernements des pays qui adoptent une position de d'équidistance, identifiant la victime avec le coupable, portent de grandes responsabilités ; la position de l'Union européenne selon laquelle, alors qu'un massacre organisé du peuple palestinien est en train de se produire, appelle "toutes les parties à la retenue" et améliore ses relations avec l’État d'Israël, est inacceptable.

Certains partis de gauche européens ont également une position inacceptable en faveur de l'occupation et des colonies israéliennes, en témoigne la récente visite du chef du groupe parlementaire du parti de gauche allemand Die Linke et la plantation d'un arbre dans une colonie israélienne. Dans le même temps, d'autres pays européens dirigés par d'autres partis membres de la gauche européenne ont développé des relations avec Israël, en particulier militaires. Le dernier vote de la Knesset israélienne, la loi sur la nationalité est une étape supplémentaire vers l’État d'apartheid .

Les partis communistes et ouvriers expriment leur solidarité et leur soutien au peuple palestinien et à sa juste lutte en faveur de son propre État palestinien indépendant et souverain à l'intérieur des frontières d'avant le 4 juin 1967, avec comme capitale Jérusalem-Est. Nous poursuivons notre lutte et appelons les peuples à renforcer leur solidarité avec la lutte du peuple palestinien jusqu'à la fin de l'agression et de l'occupation israélienne soutenue par l'impérialisme mondial.


Liste des partis signataires à ce jour :

Parti du travail d'Autriche

Parti communiste du Bangladesh

Parti communiste de Belgique

Parti communiste brésilien

Parti communiste au Danemark

Parti communiste des peuples d'Espagne

Parti des communistes des États-Unis

Parti communiste de Grèce

Parti des travailleurs hongrois

Mouvement socialiste du Kazakhstan

Parti communiste du Mexique

Parti communiste de Norvège

Parti du peuple palestinien

Parti communiste paraguayen

Parti communiste philippin [PKP - 1930]

Parti communiste du Salvador

Communistes de Serbie

Parti communiste de Turquie

Parti communiste d'Ukraine

 

http://www.solidnet.org/article/Palestinian-Peoples-Party-Appeal-for-Joint-Statement/

traduction : Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF (http://solidarite-internationale-pcf.fr/2018/07/appel-commun-des-partis-communistes-et-ouvriers.html)

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Sanctions contre l'Iran : nouvelles menaces pour la paix

 

Le Parti Communiste dénonce la décision unilatérale du Président Trump, au mépris des accords internationaux, de retirer les USA du traité de non-prolifération de l’armement nucléaire signé par les 5 membres permanents de l’ONU plus l’Allemagne. De plus, Trump réactive immédiatement les sanctions économiques et menace ouvertement, tous les pays du monde qui oseraient commercer avec l’Iran, de subir les foudres de Washington. Trump ravive ainsi le rôle de gendarme du monde des USA.

 

Par cette décision, le Président des USA accomplit non seulement un acte d’agression contre l’Iran et tous les pays du Proche et Moyen-Orient non alignés aux USA, mais il prend aussi la responsabilité de déclencher une guerre économique dont on n’ose imaginer les conséquences dans cette région extrêmement sensible.

 

L’onde de choc internationale est énorme. L’Europe est également visée. Ses propres intérêts économiques sont menacés. Des milliers d’emplois risquent d’être perdus.  

 

Par sa décision unilatérale de sortir du traité, le Président américain Donald Trump démontre une fois de plus sa collusion avec le régime sioniste et colonialiste de Netanyahou, dont la récente campagne médiatique anti-iranienne a pré-justifié la décision irresponsable de Trump

 

 

Cette énième agression américaine démontre, une fois de plus, au monde entier celui qui constitue une véritable menace pour la paix et de la sécurité mondiale. Cela nous conforte dans l’idée que notre allégeance à l’OTAN ne constitue en rien une sécurité, mais bien au contraire un risque aggravé pour la paix, sous la férule de ce président inconséquent.

 

Le PCWB exprime sa solidarité avec le peuple Iranien et du Proche et Moyen-Orient qui veulent protéger leur indépendance et ne pas subir le joug de l’impérialisme.

 

La Belgique doit se démarquer clairement de la politique belliciste du Président Trump et œuvrer en toute indépendance pour la Paix au Proche et Moyen-Orient.

 

Le Bureau Politique du PC

 

 

 

 

 

09-05-2018

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Die Linke, le parti de gauche allemand soutient l’état sioniste d’Israël et reste donc membre du PGE

 

Le Parti Communiste de Belgique a appris la visite d'un responsable parlementaire du parti allemand "Die Linke", Dietmar Bartsch, dans une colonie israélienne située près de Gaza où il a planté des arbres et exprimé sa solidarité.la visite de Bartsch a eu lieu dans le cadre de la coopération avec l'organisation sioniste "Keren Kayemet" (Fonds national juif), connue pour sa grande responsabilité dans la politique de nettoyage ethnique contre les Palestiniens, y compris dans l'expulsion forcée de leurs terres, maisons, villages et villes.

Le Parti Communiste de Belgique demande à la direction de "Die Linke" de s'excuser auprès du peuple palestinien pour cette visite et pour la participation de son député à des activités qui soutiennent l'occupation. Le Parti Communiste de Belgique demande également au parti Die Linke de prendre des mesures immédiates et de retirer Bartsch de toutes ses responsabilités au sein du parti.

L’attitude inacceptable de ce responsable de Die Linke confirme les énormes divergences que nous avons avec des partis qui se déclarent de gauche et font partie du Parti de la Gauche européenne dont nous nous sommes retirés. Le Parti Communiste de Belgique réaffirme son total soutien au Peuple Palestinien et à sa lutte pour un seul État laïc, démocratique et progressiste. 


Le Bureau Politique du PCB

27 juillet 2018

 

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Salutations à Miguel Díaz-Canel pour son élection

 

El Partido Comunista de Bélgica saluda y felicita al Compañero Miguel Díaz-Canel por su elección a la presidencia de Cuba por la Assamblea Nacional del Poder Popular. Saludamos la voluntad de perfeccionar el socialismo y la de profundizar la revolución en un momento histórico crucial. La revolución cubana es un ejemplo y objeto de admiración de todos los pueblos del mundo. Viva Cuba!

 

Le Parti Communiste de Belgique salue et félicite le camarade Miguel Diaz-Canel pour son élection à la présidence de Cuba par l'Assemblée Nationale du Pouvoir populaire. Nous saluons la volonté de perfectionner le socialisme et d'approfondir la révolution dans un moment historique crucial. La révolution cubaine est un exemple et un objet d'admiration de tous les peuples du monde. Viva Cuba!

 

Le 21 avril 2018

Le Bureau Politique du PC

 

Lire la suite

 Imprimer  E-mail