Elections aux USA : blanc bonnet ou bonnet blanc ?

Le Bureau Politique du PCB (BP) a pris connaissance du résultat des élections présidentielles US qu’il considère comme un choix entre la peste et le choléra. Au service du grand capital, les médias tous puissants ont confronté sur leur ring le milliardaire républicain Donald Trump, xénophobe et climato-sceptique,  au brave Joe Biden, démocrate et humaniste.

Le BP rappelle que, même s’il a été élu par les laissés pour compte du système Trump, le chevalier blanc Biden a été le plus ardent défenseur de toutes les guerres de l'OTAN. Il fut un des architectes de l'agression de l'OTAN contre la Yougoslavie, du coup d'état « Maidan » en Ukraine et reste un des faucons les plus radicaux dans l'agression contre le peuple syrien.

Le BP souligne que ces deux candidats ont comme dénominateur commun d’être au service du Deep state (L’état profond), une influence survivant aux alternances politiques qui détient secrètement le pouvoir en manipulant l’état au profit du grand capital. Ce pouvoir est comparable à celui de la sinistre influence de la loge P2 dans l’Italie des années 70 et 80. Lorsque ce pouvoir a compris le danger que représentait la mobilisation des forces progressistes initiée par Bernie Sanders, comme par enchantement tous les autres candidats démocrates firent union contre lui à l’exception de sa colistière Elisabeth Warren,

Le BP rappelle que ces élections ont eu lieu sous un système électoral indirect qui date du 18e siècle où le droit de la population se limite à l’élection de grands électeurs qui sont désignés par les partis, des grands électeurs dont le choix ne répond pas nécessairement aux attentes de la population.

Le BP dénonce un système politique dominé par la finance qui répond aux convergences évidentes des partis républicains et démocrates mais exclut toute alternative politique au pouvoir du capital.

Liège, le 11 novembre 2020

ImprimerE-mail

LE PCB SALUE L'OUVERTURE DU PROCÈS DU PRÉSIDENT DU KOSOVO

Le Parti communiste de Belgique se réjouit de l'ouverture, ce 9 novembre 2020, du procès de Hashim Thaçi, président du Kosovo, et de plusieurs dirigeants du groupe terroriste de l'Armée de libération du Kosovo (ALK).

Ce procès, qui s'ouvre devant le tribunal dit des « Chambres spécialisées du Kosovo » basé à La Haye, devra juger ces individus pour des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité commis en 1998 et 1999 contre des civils du Kosovo de toutes origines, non seulement des Serbes et des Roms en raison de leur origine ethnique, mais aussi des Kosovars albanais opposés à la ligne belliciste de l'ALK ou à qui il était simplement reproché d'avoir des contacts avec des habitants serbes.

Le PCB regrette néanmoins que ce procès ne s'ouvre que plus de deux décennies après que les crimes aient été commis. Cet énorme retard s'explique notamment par le sabotage des enquêtes visant l'ALK par la mission de l'ONU installée après la guerre en 1999 et dirigée au départ par Bernard Kouchner, ainsi que par la destruction de preuves, notamment dans l'affaire des trafics d'organes, par le Tribunal pénal international sur l'ex-Yougoslavie.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Aube Dorée reconnue comme organisation criminelle !

Bruxelles

Le samedi 3 octobre, devant la gare centrale à Bruxelles, nous étions environ 200 à manifester contre la montée des groupes d'extrême-droite et à dire que l'extrême-droite est criminelle.
La semaine précédente, le Vlaams Belang avait amené aux portes de Bruxelles une manifestation qu'il était très interpellant d'avoir vu tolérée et rencontrer si peu..., aucun obstacle...

Nous y pensions donc, alors que nous répondions à l'appel de différentes organisations dont le CADTM, l'Initiative de Solidarité avec la Grèce qui résiste, la CGSP-ALR..., une manifestation pour rappeler que le mercredi suivant le 7 octobre, les verdicts tomberaient à la cour pénale d'Athènes à propos d'Aube Dorée.

Aube Dorée, une organisation néo-nazie, meurtrière depuis 20 ans, qui s'est beaucoup développée pendant les années de crise en Grèce, menant des opérations punitives contre les immigrés, les étrangers, assassinat d'un jeune Pakistanais, Shehzad Luqman, à coup de chaînes, tentatives de meurtres de pêcheurs égyptiens au Pirée, de syndicalistes communistes, assassinat du jeune rappeur anti-raciste Pavlos Fyssas et tant d'autres. Toutes les victimes tabassées pour la couleur de leur peau, Bah Mamadou qui alors qu'il avait reçu l'asile en Grèce a dû s'enfuir traqué par Aube Dorée et a été accueilli en Belgique.

Et le 7 octobre, les verdicts sont tombés un à un. Les dirigeants d'Aube Dorée ont tous été reconnus comme coupables d'avoir dirigé une organisation criminelle.

Oui, Aube Dorée est, comme nous le disions depuis si longtemps, une organisation criminelle !

Enfin ! Vingt années de troubles, d'assassinats, de meurtres. Cinq années d'enquête et de récolte de témoignages. Les applaudissements ont retenti dans la salle du tribunal et à l'extérieur où une foule de plusieurs milliers de personnes était massée depuis le matin dans l'attente du verdict.

Une victoire importante qui montre que volonté, persévérance et lutte dans la rue amènent des résultats.

La lutte en Grèce continue.

Continuons à nous battre contre l'extrême droite.

Athènes

ImprimerE-mail

Communiqué du Bureau Politique du PCB/CPB

Non à la barbarie !

Le Bureau Politique du Parti Communiste de Belgique a pris connaissance de la reprise d’attentats Djihadistes en France et tout récemment en Autriche. Il rend hommage aux victimes et à leurs familles quelles que soient leurs convictions et origines en rappelant que ces attentats n’épargnent pas la communauté musulmane.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Julian Assange face à la demande d'extradition

Un monde qui renverse la raison. Un innocent est en prison. Les criminels de guerre sont libres.

Les audiences concernant la demande d'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis ont repris à Londres le 7 septembre. Initialement prévues pour 3 semaines, elles se seront prolongées jusqu'à la fin de septembre.

Elles ont permis d'entendre des témoignages très forts. Notamment ceux de journalistes qui ont travaillé avec Julian Assange à la publication des documents relatifs aux crimes de guerre commis en Afghanistan et en Irak par les troupes etasuniennes ou alliées, ceux-ci ont insisté sur l'attention qu'Assange portait à la sécurité et au soin qu'il mettait à faire effacer les noms des personnes que la publication aurait pu mettre en danger. D'autres témoins ont parlé de l'apport des publications de WikiLeaks pour leur travail (dans différentes ONG) auprès des prisonniers de guerre, pour la dignité des victimes…

Daniel Elsberg, lanceur d'alerte pendant la guerre du Vietnam, a répété l'importance pour les journalistes de pouvoir travailler avec des sources en protégeant leur anonymat et l'importance pour la démocratie de pouvoir transmettre des informations que les gouvernements voudraient garder secrètes mais utiles et importantes pour le public.

Alors que l'impact que pourrait avoir l'extradition sur la vie de Julian Assange avait été seulement évoqué les premières semaines, lors de la troisième, la parole a été donnée à des experts médicaux à propos de sa santé mentale. Ce point sensible est important étant donné que la loi britannique sur l'extradition de 2003 et la convention européenne des droits de l'homme ( article 3) s'opposent à l’extradition de personnes souffrant de troubles qui pourraient être aggravés par celle-ci. De tous ces témoignages, on peut en tout cas retenir que ce sur quoi Nils Melzer, rapporteur de l'ONU sur la torture, attirait l'attention depuis des mois s'avère tout-à-fait vrai et qu'il est regrettable qu'il n'ait pas été écouté…

A la fin des audiences, la défense aura 4 semaines pour déposer ses conclusions, puis l'accusation aura elle aussi quelques jours. Cela nous mènera mi-novembre. La juge Baraitser parle de rendre ses conclusions fin 2020 ou début 2021.

Nous devons donc à nouveau réclamer avec force la libération conditionnelle de Julian Assange immédiatement ainsi que l'abandon total des charges à son encontre.

MFD

ImprimerE-mail