Soutien au Parti communiste d'Ukraine - résolution de la 20e RIPCO

 

Résolution de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers

 

Athènes, 23-25 novembre 2018

 

Soutien au Parti communiste d'Ukraine

 


Les partis membres de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers expriment leur soutien au Parti communiste d'Ukraine et exigent que les autorités ukrainiennes cessent immédiatement les persécutions et la terreur contre les membres du Parti, cessent les persécutions contre les dissidents, la falsification de l'histoire et la glorification des collaborateurs nazis de l'OUN-UPA, des divisions et bataillons de la Wehrmacht et des SS.

 

Après le coup d'État armé de 2014, le Parti communiste et les communistes d'Ukraine ont fait l'objet de poursuites pénales fabriquées de toutes pièces, le Parti a été exclu de la participation aux élections et fait l'objet d'un procès judiciaire visant à l'interdire.

 

Pendant près de cinq ans, les perquisitions dans les bureaux du Parti communiste, les attaques contre ses membres et ses partisans ne se sont poursuivies qu'en raison de la position d'opposition du PCU contre le pouvoir.

 

Les partis membres de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers appellent les partis communistes et ouvriers du monde entier à exhorter leurs gouvernements nationaux et leurs parlements à cesser de soutenir les militaristes nazis d'Ukraine, à pousser le régime au pouvoir en Ukraine à mettre fin au conflit à l'Est de l'Ukraine, à cesser la violence policière et celle des gangs contre les communistes et les dissidents, et mettre fin à la glorification des collaborateurs nazis.

 

Ne touchez pas au Parti communiste d'Ukraine !

 


Partis signataires :
   
    Parti du travail d’Autriche

 

    Parti communiste de Belgique

 

    Parti communiste brésilien
    Nouveau Parti communiste de Grande-Bretagne

 

    AKEL
    Parti communiste au Danemark
    Parti communiste d'Estonie
    Parti communiste de Finlande

 

    Parti Communiste français
    Parti communiste unifié de Géorgie
    Parti communiste de Grèce

 

    Tudeh
    Parti des travailleurs d'Irlande
    Parti des travailleurs hongrois
    Parti socialiste, Lituanie
    Parti communiste de Malte

 

    Parti communiste du Mexique
    Parti communiste de Norvège
    Parti communiste du Pakistan
    Parti communiste palestinien
    Parti du peuple palestinien

 

    Parti communiste paraguayen
    Parti communiste portugais
    Parti socialiste roumain
    Parti communiste de la Fédération de Russie
    UCP-CPSU

 

    Nouveau parti communiste de Yougoslavie
    Communistes de Serbie
    Parti communiste des peuples d'Espagne
    Parti communiste du Sri Lanka                             
    Parti communiste du Swaziland
    Parti communiste soudanais
    Parti communiste d'Ukraine
    Parti communiste des États-Unis

 

Retrouvez sur http://solidnet.org/meetings-and-statements/imcwp/20th-international-meeting-of-communist-and-workers-parties/ les autres motions de solidarité.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Solidarité avec le peuple de Chypre - résolution de la 20e RIPCO

 

Résolution de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers

 

Athènes, 23-25 novembre 2018

 

Solidarité avec le peuple de Chypre

 

"La liberté et la réunification de Chypre est un jalon contre l'agression impérialiste"

 

Nous affirmons qu'il faut sortir de l'impasse dans laquelle se trouve actuellement le processus de paix à Chypre. L'incapacité passée de parvenir à une solution globale sur la base convenue ne peut constituer la fin de tous les efforts visant à libérer Chypre de l'occupation illégale de la Turquie et à réunifier le pays et son peuple. Nous regrettons que, 44 ans après l'invasion illégale, l'occupation de 37 % de Chypre se poursuive en violation flagrante du droit international et espérons que le processus dirigé par les Chypriotes, avec l'appui du Secrétaire général des Nations unies, reprendra dès que possible.        

 

    Nous rappelons que le problème chypriote est le résultat d'une intervention étrangère et d'une agression impérialiste. Le coup d’État planifié en 1974 par la CIA, l'OTAN et leurs alliés et organisé par la junte grecque et leurs collaborateurs fascistes locaux de l'EOKA B, a servi de prétexte à la réalisation des plans expansionnistes de la Turquie à Chypre.
    Nous réaffirmons qu'à travers sa solution, le problème chypriote doit résoudre l'illégalité internationale de l'invasion étrangère et de l'occupation illégale, et rétablir les relations entre les deux communautés de Chypre.

 

    Nous réaffirmons que la solution convenue est la fédération bicommunautaire, bizonale et politiquement égalitaire, comme le prévoient les résolutions pertinentes des Nations unies, sur la base des accords de haut niveau, du droit international et des principes sur lesquels est fondée l'Union européenne.

 

   Nous rappelons que la Chypre fédérale unifiée sera un seul État, avec une seule souveraineté, une seule personnalité juridique internationale et une seule citoyenneté, un État véritablement indépendant dans lequel aucun tiers ne pourra intervenir, ce qui signifie que le traité de garantie anachronique de 1960 doit prendre fin, exclure tout droit d'intervention étrangère et retirer les forces d'occupation de la Turquie. La solution doit garantir les droits de l'homme de tous les Chypriotes, individuels et collectifs.

 

   Nous soulignons que le statu quo consacre les aspirations et les objectifs à long terme de la Turquie contre Chypre et la division permanente de Chypre et de son peuple. Nous rappelons également que la solution globale du problème chypriote est une condition préalable nécessaire à la démilitarisation de l'île, aux luttes de classes communes et à une transformation socialiste future.

 

Les partis communiste et ouvrier signataires de la présente déclaration :

 

   - Expriment leur ferme soutien à la reprise des négociations directes dès que possible, sur la base convenue et à partir de là où les choses ont été laissées de côté lors de la dernière Conférence pour Chypre à Crans-Montana en juillet 2017. À cette fin, les dirigeants des deux communautés chypriotes ont un rôle crucial à jouer.

 

   - Invitent la Turquie à s'engager à abandonner sa position intransigeante de longue date à l'égard de Chypre et à s'engager à retirer son armée de la République de Chypre et à supprimer les garanties étrangères et tout droit d'intervention étrangère, comme le prévoit le cadre du Secrétaire général des Nations unies mentionné dans ses récents rapports au Conseil de sécurité.

 

  - Exigent la solution du problème chypriote sur la base convenue et conformément au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, le plus rapidement possible. La perpétuation du statu quo ou le départ de la fédération bicommunautaire et bizonale, comme convenu, conduira à la partition permanente de Chypre.

 

  - Demandent à la communauté internationale de cesser de tolérer la persistance de l'illégalité à Chypre et d'exercer son influence sur la Turquie afin de mettre fin à ses politiques de division sur le terrain et de prendre des mesures concrètes pour résoudre le problème de Chypre sur la base convenue.

 

  -  Expriment leur solidarité et leur soutien à la lutte du peuple chypriote pour la libération et la réunification de son pays.

 

Proposée par le Parti progressiste des travailleurs de Chypre (AKEL)

 


Partis signataires :

    Parti communiste d'Australie
    Parti communiste d'Azerbaïdjan
    Tribune démocratique progressiste, Bahreïn
    Parti communiste du Bangladesh

 

    Parti communiste de Belgique
    Parti communiste du Brésil
    Parti communiste brésilien
    Parti communiste de Grande-Bretagne
    Nouveau Parti communiste de Grande-Bretagne
    Parti communiste de Bulgarie
    Parti socialiste ouvrier de Croatie
    Parti communiste de Cuba
   
Parti progressiste des travailleurs de Chypre (AKEL)
    Parti communiste de Bohême et de Moravie
    Parti communiste au Danemark
    Parti communiste d'Estonie
    Parti communiste de l'Équateur
    Parti communiste de Finlande
    Parti communiste allemand
    Parti communiste unifié de Géorgie
    Parti des travailleurs hongrois
    Parti communiste d'Inde
    Parti communiste d'Inde (marxiste)
    Parti Tudeh d'Iran
    Parti communiste irakien
    Parti communiste du Kurdistan - Irak
    Parti des travailleurs d'Irlande
    Parti communiste d'Israël
    Parti communiste italien
    Parti communiste (Italie)
    Mouvement socialiste du Kazakhstan
    Parti des communistes du Kirghizistan
    Parti socialiste de Lettonie
    Parti socialiste de Lituanie
    Parti communiste luxembourgeois
    Parti du Congrès pour l'indépendance de Madagascar (AKFM)
    Parti communiste de Malte
    Nouveau Parti communiste des Pays-Bas
    Parti communiste de Norvège
    Parti communiste du Pakistan
    Parti communiste palestinien
    Parti du peuple palestinien
    Parti communiste paraguayen
    Parti communiste portugais
    Parti socialiste roumain
    Parti communiste de la Fédération de Russie
    Parti communiste ouvrier russe - Parti communiste de l'Union soviétique (RCWP-CPSU)
    Parti communiste de l'Union soviétique
    UCP-CPSU
    Communistes de Serbie
    Parti communiste sud-africain
    Parti communiste d'Espagne
    Parti communiste des peuples d'Espagne
    Parti communiste du Sri Lanka                             
    Parti communiste du Swaziland
    Parti communiste soudanais
    Parti communiste syrien
    Parti communiste d'Ukraine
    Parti communiste des États-Unis
    Parti communiste du Venezuela

 

Retrouvez sur http://solidnet.org/meetings-and-statements/imcwp/20th-international-meeting-of-communist-and-workers-parties/ les autres motions de solidarité.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Déclaration de solidarité en faveur de la juste cause du Parti des travailleurs de Corée et du peuple coréen pour une réunification indépendante et pacifique de la Corée et pour la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne

 

Résolution de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers

 

Athènes, 23-25 novembre 2018

 

Déclaration de solidarité des partis communistes et ouvriers en faveur de la juste cause du Parti des travailleurs de Corée et du peuple coréen pour une réunification indépendante et pacifique de la Corée et pour la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne

 


Nous, participants à la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers, qui s'est tenue à Athènes (en Grèce) du 23 au 25 novembre 2018, exprimons notre plein appui et notre solidarité à la juste cause du Parti des travailleurs de Corée et du peuple coréen pour la réalisation d'une réunification indépendante et pacifique de la Corée et le maintien de la paix et de la sécurité sur la péninsule coréenne.

 

Nous nous félicitons de l'ouverture d'une nouvelle phase de paix et de réconciliation dans la péninsule coréenne grâce aux efforts proactifs du Parti des travailleurs de Corée et du peuple coréen visant à améliorer les relations intercoréennes, à établir un régime de paix permanent dans la péninsule coréenne et à mettre fin à la politique hostile des États-Unis envers la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

 

La juste cause du Parti des travailleurs de Corée et du peuple coréen pour défendre la paix et la sécurité de la péninsule coréenne et pour construire un pays socialiste puissant constitue une contribution active à la lutte des partis communistes et ouvriers pour garantir la justice et la paix internationales et faire progresser victorieusement la cause du socialisme à l'échelle mondiale.

 

Nous nous opposons résolument à l'ingérence des impérialistes dans les affaires intérieures de la nation coréenne et à leur politique injuste de sanctions et de pressions contre la RPDC, que nous rejetons, et nous exigeons fermement que les États-Unis retirent une fois pour toutes leur politique d'hostilité et leurs menaces militaires envers la RPDC.

 

Nous espérons que la communauté internationale réagira positivement aux mesures prises de bonne foi par la RPDC en faveur de l'apaisement des tensions et de la réconciliation dans la péninsule coréenne et appelons tous les partis communistes et ouvriers et les organisations progressistes du monde entier à intensifier le mouvement de solidarité internationale pour la juste cause du Parti des travailleurs de Corée et du peuple coréen.

 

25 novembre 2018, Athènes, Grèce

 

Proposée par le Parti des travailleurs hongrois

 


Partis signataires :

   
Parti algérien pour la démocratie et le socialisme
    Parti communiste argentin
    Parti communiste d'Australie
    Parti des travailleurs d'Autriche
    Parti communiste d'Azerbaïdjan
    Parti communiste du Bangladesh
    Parti communiste de Biélorussie

 

    Parti communiste de Belgique
    Parti communiste brésilien
    Parti communiste de Grande-Bretagne
    Nouveau Parti communiste de Grande-Bretagne
    Parti communiste de Bulgarie
    Parti des communistes bulgares
    Parti communiste du Canada
    Parti socialiste ouvrier de Croatie
    Parti communiste de Cuba
    Parti communiste de Bohême et de Moravie
    Parti communiste au Danemark
    Parti communiste du Danemark
    Parti communiste de l'Équateur
    Parti communiste d'Estonie
    Parti communiste de Macédoine
    Parti communiste allemand
    Parti communiste unifié de Géorgie
    Parti des travailleurs hongrois
    Parti communiste d'Inde
    Parti des travailleurs d'Irlande
    Parti communiste d'Israël
    Parti communiste (Italie)
    Mouvement socialiste du Kazakhstan
    Parti des travailleurs de Corée
    Parti des communistes du Kirghizistan
    Parti socialiste de Lettonie
    Parti communiste libanais
    Parti socialiste, Lituanie
    Parti communiste luxembourgeois
    Parti communiste de Malte
    Parti communiste du Mexique
    Nouveau Parti communiste des Pays-Bas
    Parti communiste de Norvège
    Parti communiste du Pakistan
    Parti communiste palestinien
    Parti du peuple palestinien
    Parti communiste paraguayen
    Parti communiste portugais
    Parti socialiste roumain
    Parti communiste de l'Union soviétique
    Parti communiste ouvrier russe - Parti communiste de l'Union soviétique (RCWP-CPSU)
    Parti communiste de la Fédération de Russie (KPRF)
    UCP-CPSU
    Communistes de Serbie
    Nouveau Parti communiste de Yougoslavie
    Parti communiste de Slovaquie
    Parti communiste sud-africain
    Parti communiste des peuples d'Espagne
    Parti communiste du Sri Lanka                             
    Parti communiste du Swaziland
    Parti communiste de Turquie
    Parti communiste d'Ukraine
    Union des communistes d'Ukraine
    Parti communiste des États-Unis
    Parti communiste du Venezuela

 

Retrouvez les autres motions de solidarité sur http://solidnet.org/meetings-and-statements/imcwp/20th-international-meeting-of-communist-and-workers-parties/

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Déclaration commune des Partis Communiste et du Peuple Palestiniens - 20e RIPCO

 

Résolution de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers

 

Athènes, 23-25 novembre 2018

 

Sur la Palestine

 

Nous, les partis participants à la 20e RIPCO qui s'est tenue à Athènes, appelons à mettre fin à l'occupation israélienne en cours de tous les territoires palestiniens et arabes occupés et à la création d'un État palestinien indépendant sur les frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale, ainsi qu'à l'application d'une solution juste au problème des réfugiés, conformément à la résolution 194 des Nations Unies.

 

Nous appelons à la fin immédiate du siège criminel de Gaza et du massacre israélien contre les manifestants civils des Marches du retour hebdomadaires.

 

Nous condamnons les décisions de détruire le village de Khan Al-Ahmar, un plan bien préparé pour continuer à démanteler la continuité géographique des terres souveraines du futur État palestinien. Nous exigeons le démantèlement immédiat de toutes les colonies illégales israéliennes et du mur de l'apartheid dans les territoires palestiniens occupés, et avec lui toutes les composantes de ce que l'on appelle "l'accord du siècle" visant à éliminer le problème palestinien.

 

Dans ce contexte, nous condamnons les politiques racistes et oppressives continues d'Israël contre les citoyens arabes palestiniens en Israël - comme en témoigne la loi de l'État-nation, qui consolide juridiquement l'apartheid - la suprématie d'un groupe national sur un autre, légitimant ainsi les pratiques consistant à réduire les libertés et les marges démocratiques en Israël pour la gauche et les forces progressistes.

 

Partis signataires :

 

    Parti communiste argentin
    Parti des travailleurs d'Autriche
    Parti communiste du Bangladesh

    Parti communiste de Belgique
    Parti communiste du Brésil
    Parti communiste brésilien
    Parti communiste de Grande-Bretagne
    Nouveau Parti communiste de Grande-Bretagne
    Parti communiste de Bulgarie
    Parti des communistes bulgares
    Parti communiste du Canada
    Parti socialiste ouvrier de Croatie
    Parti communiste de Cuba
    Parti progressistes des travailleurs de Chypre (AKEL)
    Parti communiste de Bohême et de Moravie
    Parti communiste au Danemark
    Parti communiste d'Estonie
    Parti communiste de Finlande
    Parti communiste français
    Parti communiste de Macédoine
    Parti communiste allemand
    Parti communiste unifié de Géorgie
    Parti communiste de Grèce
    Parti des travailleurs hongrois
    Parti Tudeh d'Iran
    Parti communiste d'Irlande
    Parti des travailleurs d'Irlande
    Parti communiste d'Israël
    Parti communiste (Italie)
    Parti communiste jordanien
    Mouvement socialiste du Kazakhstan
    Parti des travailleurs de Corée
    Parti socialiste de Lettonie
    Parti communiste luxembourgeois
    Parti communiste de Malte
    Nouveau Parti communiste des Pays-Bas
    Parti communiste de Norvège
    Parti communiste du Pakistan
    Parti communiste palestinien
    Parti du peuple palestinien
    Parti communiste portugais
    Parti communiste de Roumanie
    Parti socialiste roumain
    Parti communiste de la Fédération de Russie
    Parti communiste ouvrier russe - Parti communiste de l'Union soviétique (RCWP-CPSU)
    Parti communiste de l'Union soviétique
    UCP-CPSU
    Communistes de Serbie
    Nouveau Parti communiste de Yougoslavie
    Parti communiste de Slovaquie
    Parti communiste des peuples d'Espagne
    Parti communiste du Sri Lanka
    Parti communiste du Swaziland
    Parti communiste de Suède
    Parti communiste soudanais
    Parti communiste de Turquie
    Parti travailliste (EMEP), Turquie
    Parti communiste d'Ukraine (KPU)
    Parti communiste des États-Unis

 

 

 

Retrouvez les autres motions de solidarité sur http://solidnet.org/meetings-and-statements/imcwp/20th-international-meeting-of-communist-and-workers-parties/

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Solidarité avec la lutte du peuple soudanais - résolution de la 20e RIPCO

Résolution de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers

Athènes, 23-25 novembre 2018

Solidarité avec la lutte du peuple soudanais


Nous, les représentants des partis soussignés réunis à Athènes à l'occasion de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers, exprimons notre soutien et notre solidarité avec la lutte du peuple soudanais contre le régime dictatorial, pour la démocratie, la justice sociale et la paix.

- Le régime dictatorial continue de recourir à des mesures répressives, notamment la détention, l'emprisonnement, la torture et l'assassinat de dirigeants politiques et de militants.

- Il ordonne à ses forces de sécurité de réprimer les mouvements d'étudiants et de jeunes, de réprimer et d'intimider les militantes féministes, de confisquer les journaux, d'arrêter les journalistes et de poursuivre son offensive militaire générale contre les populations du Darfour, de Kordufan et du Nil Bleu.

- De plus, le régime dictatorial adopte une politique économique sous les instructions du FMI qui a ruiné le pays et a complètement détruit la vie de l'écrasante majorité de la population.

- En tant qu'agent de l'impérialisme et de la réaction régionale, il viole la souveraineté du pays, abrite la plus grande station de la CIA, fait partie de la force AFRICOM (Commandement des États-Unis pour l'Afrique) et envoie des troupes pour participer à la guerre d'agression contre le Yémen.

Nous saluons le rôle du Parti communiste soudanais (PCS) qui joue un rôle majeur dans la lutte de son peuple, comme en témoigne le soulèvement de janvier dernier. Nous soutenons les efforts du PCS pour construire le front le plus large possible afin de renverser le régime dictatorial et d'établir le gouvernement du peuple.


Partis signataires :

   
Parti communiste du Bangladesh

    Parti Communiste de Belgique
    Parti communiste brésilien
    Nouveau Parti communiste de Grande-Bretagne
    Parti communiste de Bulgarie
    Parti communiste de Bohême et de Moravie
    Parti communiste au Danemark
    Parti communiste d'Estonie
    Parti communiste de Finlande
    Parti communiste de Grèce
    Parti communiste unifié de Géorgie
    Parti des travailleurs hongrois
    Parti des travailleurs d'Irlande
    Mouvement socialiste du Kazakhstan
    Parti des communistes du Kirghizistan
    Parti communiste de Malte
    Parti communiste de Norvège
    Parti communiste du Pakistan
    Parti du peuple palestinien
    Parti communiste portugais
    Parti socialiste roumain
    Parti communiste de la Fédération de Russie
    Parti communiste ouvrier russe - Parti communiste de l'Union soviétique (RCWP-CPSU)
    Parti communiste de l'Union soviétique
    UCP-CPSU
    Communistes de Serbie
    Parti communiste des peuples d'Espagne
    Parti communiste du Sri Lanka                             
    Parti communiste du Swaziland
    Parti communiste soudanais
    Parti communiste d'Ukraine
    Parti communiste des États-Unis

Retrouvez les autres motions de solidarité sur http://solidnet.org/meetings-and-statements/imcwp/20th-international-meeting-of-communist-and-workers-parties/

Lire la suite

 Imprimer  E-mail