Sommet européen : l'accord Merkozy ne doit pas être ratifié !

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE se sont réunis en Conseil le 30 janvier dernier pour peaufiner leur projet d' « accord international pour une union économique ». Loin de permettre une sortie de crise, cet accord est une soumission aggravée aux logiques financières qui conduisent au chaos.

Avec la « règle d'or » qui grave dans le marbre les critères du pacte de stabilité et de croissance, prévoit des sanctions automatiques et des obligations pour les Etats de négocier des plans d'austérité avec l'UE, ils s'obstinent dans des choix politiques qui tuent la croissance et jettent les peuples dans la misère et le désarroi. Ce traité, c'est le débarquement assuré de la « Troïka », le pillage des biens communs et la casse des droits sociaux, dans tous les pays de l'Union.

Lire la suite

ImprimerE-mail

INTERVENTION DU PRESIDENT DU GROUPE PARLEMENTAIRE DE SYRIZA, ALEXIS TSIPRAS

L'establishment politique, dépendant, discrédité et catastrophique et son Premier Ministre fatidiquement choisi a donné hier notre pays comme otage et esclave, pour de nombreuses décades, à ses prêteurs.

Ils ont restauré le contrôle financier international, pour provoquer la banqueroute qu'ils endossent.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Le Parti de la Gauche européenne solidaire de la grève en Belgique !

Les dirigeants européens et belges doivent entendre les travailleurs

 

Alors que les dirigeants de l'Union européenne se retrouvent aujourd'hui pour décider des réformes d'austérité qu'ils veulent imposer à la Grèce d'abord, et à toute l'Europe ensuite avec le projet d'accord international « Merkozy », les salariés belges des secteurs public et privé organisent une grève générale contre l'austérité.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Quand les déplacements de Nicolas Sarkozy ne font pas recette

Vous n'avez rien vu? C'est normal. Tout a été fait pour qu'on ne voie pas les à-côtés pas très reluisants du déplacement de Nicolas Sarkozy à Metz. Le premier  janvier dernier, le président inaugurait sa longue série de vœux par un hommage aux fonctionnaires. S'il y avait 600 "officiels" dans la salle du conseil général de la Moselle pour écouter le discours du futur candidat, il n'y avait pas grand monde dans les rues pour saluer un cortège présidentiel hué par quelques "casse toi pauvre con".

Lire la suite

ImprimerE-mail

L'offensive anticommuniste et antidémocratique en Europe doit être immédiatement arrêtée

Le Parti de la Gauche européenne condamne la volonté délibérée de faire reculer les principes et valeurs démocratiques en Europe. Le PGE condamne le manque de réaction appropriée de l'Union européenne et du Conseil de l'Europe pour des faits concrets commis dans un certain nombre d'Etats européens dont le silence des autorités encouragent toutes formes d’ actes anti-démocratiques.

Un centre de lutte anticommuniste, la «plateforme de la mémoire européenne et de la conscience», a été créé à Prague, lors du sommet des Premiers ministres du Groupe de Visegrad (Hongrie, République tchèque, Pologne et Slovaquie) le 14 Octobre 2011. La volonté de ce groupe est de traiter sur le même pied la domination soviétique et les crimes régime nazi .

Lire la suite

ImprimerE-mail