Changer les traités oui, mais pour une Europe sociale, démocratique et écologique

Nicolas Sarkokzy vient d'annoncer avoir conclu avec Angela Merkel un accord sur la gestion des crises dans la zone euro : "nouveau traité" européen avec sanctions automatiques en cas de non respect de la règle du déficit public inférieur à 3% du PIB, une règle d'or d'équilibre budgétaire... Cet accord sera soumis aux autres dirigeants des Vingt-Sept au Conseil européen de ce jeudi.

 

De sommets européens en réunions franco-allemandes, M. Sarkozy se plie aux injonctions droitières de la chancelière de l’Allemagne. Ce jour est un nouveau jour noir pour la démocratie et les droits sociaux et humains en Europe.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

L’UE sera solidaire, démocratique et sociale ou elle ne sera plus!

 

LUnion européenne traverse aujourdhui la plus grave crise de son histoire. Financière, économique, sociale, écologique, et politique, cette crise est globale et frappe de plein fouet les peuples, à commencer par les femmes et les jeunes, pour qui les perspectives davenir sassombrissent.

 

Une période nouvelle vient de souvrir, dans laquelle les capitalistes sont prêts à tout pour sauver leurs intérêts et ne pas payer leur crise, jusquà piétiner la démocratie et mettre les peuples à genoux. En Grèce, au Portugal, en Espagne, en Irlande, les gouvernements, en accord avec les injonctions de la « Troïka » - Commission européenne, BCE, FMI - organisent le pillage. Ils imposent aux peuples des plans daustérité brutaux et inefficaces, des privatisations et la destruction des droits sociaux. Ces attaques contre ces pays et les campagnes racistes contre les « paresseux du sud » sont inacceptables. Le PGE affirme une nouvelle fois sa solidarité indéfectible avec les peuples concernés.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Europe libérale versus démocratie

1. Dans une étude sur la zone euro, l’Organisation de coopération et de développement économiques estimait que la reprise sera « faible » et « lente » et que la réduction des déficits, (« priorité immédiate » qui appelle « une très grande rigueur, voire une baisse des salaires et des prix ») pourrait « freiner » la croissance. Remarquable mise en évidence des errements systémiques exacerbés par la crise actuelle du capitalisme. Ce qu’illustre cette autre perle de l’OCDE : « il est crucial que le système bancaire retrouve sa bonne santé pour soutenir la croissance ». Pour cela, « de nouvelles opérations de recapitalisation des banques pourraient être nécessaires », mais il faut, dès que possible, « mettre fin au soutien du système financier» (après avoir placé les pertes des banques dans les comptes publics).

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

A propos des résultats électoraux en Espagne

La Gauche unie (IU) est la troisième force politique espagnole. Formée en 1986, la Gauche unie est en fait une coalition de partis situés à la gauche du PSOE et regroupés autour du Parti communiste espagnol (PCE). Le système électoral espagnol lui est particulièrement défavorable et avant les récentes élections, elle n'avait que deux sièges pour un million d'électeurs, alors que le PSOE avait 169 sièges pour dix millions d'électeurs. L'IU est membre du Parti de la gauche européenne, comme le Parti communiste français, le PCWB ou le Parti suisse du travail.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Peuples d'Europe, unissons-nous

Déclaration de la Présidence du PGE

Réunion extraordinaire du 22/11/2011

La zone euro et l'UE sont aujourd'hui confrontées à la situation la plus critique qu'elles aient connue depuis leur fondation. La zone euro est remise en cause, mais l'ensemble de la structure institutionnelle de l'UE aussi. Le processus d'unification européenne a été transformé en une arme idéologique et politique au service du capital, dans le conflit qui l'oppose aux travailleurs. Dans ces conditions, le “sauvetage” de l'euro se fait au détriment de la majorité des peuples en Europe.

 

 

Lire la suite

 Imprimer  E-mail