Henri Malberg : "on a sous-estimé la portée du 17 octobre 1961"

Militant communiste depuis la Libération, Henri Malberg était présent à Paris au moment de la tragédie. Il revient notamment sur le traitement par l’Humanité de l’époque. « Honneur à ce journal », nous déclare-t-il.

Vous étiez militant communiste parisien à l’époque du 17 octobre 1961. Quel souvenir gardez-vous de ces années de guerre ?

Henri Malberg. J’avais 16 ans au moment de la guerre du Viêt-Nam, 24 ans lors du déclenchement de ce qu’on a appelé les événements d’Algérie, et 32 ans à Charonne. Donc ma génération, celle qui est venue très jeune au communisme au sortir de la guerre, a passé seize années de sa vie à mener le combat anticolonialiste. N’étant pas historien, j’évoque cette période à partir de mes propres souvenirs de cette époque et de tout ce que j’en ai lu depuis. Quand je regarde en arrière, j’ai un sentiment d’honneur en tant que militant, et l’impression d’avoir servi les intérêts de la France qui n’avait rien à gagner à cette guerre. 

 

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Chili 1973 : Pablo Neruda a-t-il été assassiné ?

Le PC Chilien doute de la version officielle de la mort du poète Pablo Neruda et demande l'exhumation de son corps 

 

Le Parti communiste chilien s'est résolu à demander à la justice l'exhumation du corps du poète Pablo Neruda, enterré à Isla Negra. L'avocat qui représente le Parti, Eduardo Contreras, a précisé que la requête a été présentée lundi dernier au ministre Mario Carroza.

L'enquête a été ouverte en mai en raison des doutes qui persistent sur le décès du poète, le 23 septembre 1973 à la clinique Santa María.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Le Parti de la gauche européenne soutient pleinement la grève générale en Belgique

Sans dialogue avec les syndicats et par un passage en force au parlement belge, le gouvernement Di Rupo impose une réforme du système de pensions et de l'assurance chômage à l'opposé du modèle social belge. C'est une véritable honte, particulièrement après 541 jours d'incertitude, qu'un gouvernement ayant à peine deux semaines d'existence, comme premier acte politique, plante un couteau dans le dos de son peuple.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

L’austérité et l'autoritarisme mènent l’Europe dans l’impasse

Le sommet européen vient de confirmer une nouvelle fois la fidélité de l’UE aux intérêts des marchés et sa volonté de faire payer la crise du système bancaire et financier aux peuples européens.

Au lieu de préconiser l’investissement dans le développement social et économique pour réduire les déficits, comme conseillé par la CES, entre autres, les chefs d’Etat et de gouvernements européens se sont accordés sur la «discipline budgétaire» via la «règle d’or», les sanctions automatiques et un «droit d’intrusion» de l’UE dans les budgets nationaux. Non seulement aucune consultation des peuples n’est envisagée, mais en plus, ils veulent brider les souverainetés nationales pour imposer l’austérité.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Les fascistes paradent sans complexe en Estonie.

Chers Camarades,

 
Le 3 août,  j’ai pris part, au nom de la GUE à un piquet antifasciste à Sinimae, en Estonie, organisé par l’organisation internationale «Un monde sans nazisme» ainsi que d’autres mouvements antifascistes et activistes d’Estonie.

 

La protestation était organisée contre le rassemblement annuel des vétérans des «Waffen SS» d’Estonie et d’autres pays européens avec des activistes néo-nazis de toute l’Europe. L’emplacement d’un tel rassemblement n’a pas été choisi arbitrairement, il y a 67 ans, en 1944, Sinimae a été le champ de bataille du combat entre les forces alliées à Hitler et l’armée soviétique, plus de 100.000 personnes moururent de part et d’autre.

Lire la suite

 Imprimer  E-mail