Défendre les libertés syndicales à Tihange

La fédération de Liège du Parti Communiste est solidaire avec les travailleurs de la centrale nucléaire de Tihange. Ils font grève en front commun FGTB-CSC depuis trois jours pour dénoncer la remise en cause sans négociations de la CPPT par la direction. Les communistes s’opposent également à l’accentuation prévue de la sous-traitance de la maintenance sur les sites nucléaires : c’est précariser les travailleurs et vendre notre sécurité.

La fédération de Liège du Parti Communiste soutient les travailleurs et particulièrement les délégués qui reçoivent des lettres d’intimidation de la part des patrons et dirigeants d’Electrabel, devenu Engie. Cette situation est inacceptable et les communistes soutiennent la poursuite de la lutte demain encore au piquet pour défendre les libertés syndicales bafouées. Les propositions du patronat calquées sur celles de la NV-A - mettre fin au droit de grève ou que les délégués doivent demander l’autorisation pour voir leurs affiliés - ne seront jamais acceptées !

 Imprimer  E-mail