Soutenons le combat légitime du peuple Kurde

 Ce samedi 20 février une délégation de la fédération de Liège du Parti Communiste  a effectué une visite afin de soutenir la grève de la faim entamée à Herstal par la jeunesse Kurde de Liège. Ce mouvement avait pour but de dénoncer les couvre-feux illégitimes et les massacres commis par l’armée turque sur des civils dans le sud-est anatolien

 

Après un accueil chaleureux des participants dont de nombreux jeunes , Mmes Gulistan Özer  et Aysel Aris   ont informé  notre délégation  de la situation des kurdes en Turquie.

 

La résistance héroïque des combattants kurdes esseulés  faces aux hordes de Daesch qui bénéficient de la scandaleuse  complicité d'Erdogan a été au centre de la discussion. La rencontre a également permis de mieux cerner la culture de la communauté Kurde et de sa composante Alevi.

 

Ces contacts fructueux seront poursuivis.

 

La fédération Liégeoise du Parti Communiste.

 

 Imprimer  E-mail

Pas de conditions au traitement de la fibrose pulmonaire

 

Le bureau politique du Parti Communiste,

 

  • s'oppose à la proposition de l'INAMI de subordonner le remboursement du traitement des fumeurs atteints de fibrose pulmonaire à une abstinence préalable de 6 mois

  • rappelle que la mesure concernerait également  la consommation de substances nicotiniques comme les patchs ou les chewing-gums à la nicotine ; 

    rappelle que la fibrose pulmonaire est une maladie respiratoire invalidante qui en l'absence de traitement, entraîne une issue fatale dans un délai de 3 à 5 ans ;

     

  • considère que le non remboursement du traitement des fumeurs atteints de fibrose pulmonaire constitue un dangereux précédent prouvant la volonté de la droite de subordonner les soins de santé à des conditions qui ne sont que des préalables à une sécurité sociale au mérite ;

     

     

  • apporte son soutien à tous les patients et  associations qui s'opposent à cette mesure totalement inacceptable.

     

     

    Bruxelles, le 18 février 2016.

     


 

 

 

 

 

 

 Imprimer  E-mail

Interpellation de la fédération liégeoise à Willy Demeyer à propos de la venue de Pegida à Liège

La fédération liégeoise du parti communiste a interpellé le 8 novembre dernier par courrier, via son président, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer à propos de la venue du mouvement raciste, islamophobe et conservateur Pegida dans les rues de Liège. Nous resterons toujours vigilants.

"Monsieur le Bourgmestre,

Nous vous demandons d’interdire avec la plus grande fermeté, à ce que le groupe fasciste Pegida vienne à Liège.
Les progressistes ne comprendraient pas une telle présence dans notre cité, symbole de la résistance contre le fascisme.
Nous ne doutons pas qu’afin d’éviter une contre manifestation, vous interdirez à cette peste brune, l’accès à notre ville.
D’avance, nous vous remercions de prendre en considération cette revendication.

Marcel Bergen
Président de la fédération Liégeoise du PC
Conseiller Provincial
Conseiller Communal à Seraing"

 Imprimer  E-mail

Stop à la répression sociale - liberté du droit de grève

 

                 

 

STOP à la répression sociale - liberté du droit de grève !

 

 

 

Cela s’est passé près de chez nous !

 

Partout en Europe, on assiste à la criminalisation des luttes sociales : en Espagne, en Finlande et en France où l'on vient d'atteindre un sommet.

 

Ce 12 janvier 2016, 8 travailleurs de l'usine Goodyear à Amiens ont été condamnés à 2 ans de prison, dont 9 mois fermes. Ces salariés de cette usine du Nord de la France sont accusés de « séquestration » et même de « violence en réunion ». Alors que l'entreprise avait retiré sa plainte suite à un accord avec les syndicats ! C'est la première fois en France, depuis l'occupation nazie, qu’un gouvernement a demandé que des peines de prison ferme soient requises contre des syndicalistes pour avoir participé à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine. Si la peine est confirmée, ce seront clairement des prisonniers politiques.

 

Soutenez les 8 travailleurs d'Amiens, par solidarité internationale évidemment mais aussi parce que l'on risque d'être confrontés à une même politique. Ne vous en faites pas le gouvernement MR-NVA suit l'affaire avec intérêt.

 

Cela se passe chez nous !

 

En Belgique aussi la tendance à la répression du mouvement social prend de l'ampleur. Après les interventions des huissiers de justice présents sur les piquets de grève en Belgique (SNCB, BPOST) et le projet du Gouvernement MR-NVA d’instaurer un service minimum dans les transports en commun, la grève menée par la FGTB de Liège le 19 octobre 2015 a été la cause d'une scandaleuse campagne de dénigrement menée par la droite et ses médias contre la FGTB, ses militants et les grévistes. Pis encore, le pouvoir judiciaire, s’associant toujours plus à la répression sociale organisée par les gouvernements, a procédé début janvier 2016  à la RTBF et à RTL à la saisie des images des piquets afin de poursuivre les grévistes. STOP aux poursuites iniques! Pourchassez les patrons véreux et les grands fraudeurs!

 

Lire la suite

 Imprimer  E-mail

Défense du droit de grève : communiqué du bureau politique

 

Le bureau politique du parti communiste

 

se réjouit du succès de la grève menée par la FGTB de Liège le 19 octobre dernier ;

 

...

 

- condamne la scandaleuse campagne de dénigrement menée par la droite et ses médias
contre la FGTB, ses militants et les grévistes ;

 

- rappelle que tout comme le droit de manifester, le droit de grève est issu du droit de coalition lequel, acquis de haute lutte dès 1866 par les travailleurs, constitue le fondement de toute société démocratique ;

 

- rejette fermement l'instauration d'une personnalité juridique aux organisations syndicales laquelle équivaudrait à la remise en cause de leur existence et du dialogue social ;

 

considère que les dégâts causés par un feu de palettes au tarmac de l'autoroute E40 est sans commune mesure par rapport aux conséquences que la politique du gouvernement cause au bien public par le définancement de la sécurité sociale et le démantèlement des services publics ;

 

- considère qu'accréditer la thèse selon laquelle des personnes seraient décédées suite à la grève s'inscrit dans la scandaleuse instrumentalisation politique du fait divers qui participe à la désinformation en dissimulant les grands problèmes sociaux et sociétaux ;

 

- estime que le « droit de travailler » pendant une grève est difficilement défendable par ceux qui bafouent le « droit au travail justement rémunéré » inscrit dans l'article 23 de la déclaration des droits de l'Homme de 1948

 

- assure les militants et les dirigeants de la FGTB de son soutien militant et mettra tout en œuvre pour assurer la pérennité du droit de grève

Vendredi 24 octobre 2015

 

 Imprimer  E-mail