Connaître la vérité

Julien LahautCe 9 mars 2012, c’est avec beaucoup d’intérêt que les communistes attendent le premier bilan des recherches réalisées par des historiens du CEGES pour connaître la vérité sur l’assassinat de Julien Lahaut, président du Parti Communiste de Belgique, commis en 1950. L’enquête judiciaire n’avait donné aucun résultat et l’affaire avait été classée sans suite en 1972. Avec d’autres démocrates, les communistes n’ont eu de cesse de réclamer la vérité sur ce crime politique.

En 2008, le Sénat avait demandé au gouvernement une étude sur ces faits. La ministre MR Sabine Laruelle avait  refusé d’y donner suite. Fort heureusement, le Ministre Ecolo Jean-Marc Nollet avait débloqué 150000 euros pour permettre d’accomplir cette recherche. Il convient aussi de saluer l’initiative de la députée européenne PS Véronique De Keyzer qui a lancé une souscription populaire pour la soutenir.

Il importe dans une démocratie digne de ce nom que, même en période de crise, la recherche scientifique soit soutenue par les pouvoirs publics.

C’est la raison pour laquelle le Bureau politique du Parti Communiste s’insurge contre un récent article de la Dernière Heure qui ravale cette décision politique au rang des gaspillages commis par les décideurs politiques. Les dépenses incriminées par ce journal sont infimes face aux coûts pour la population de la scandaleuse politique libérale qui depuis trente ans inverse la répartition de la richesse nationale au profit des plus nantis.

Le PC rappelle qu’à une époque où partout en Europe l’extrême droite relève la tête, la vérité sur l’assassinat de Julien Lahaut doit être faite parce qu’elle appartient à la mémoire collective laquelle doit permettre à la population et aux générations futures d’apprécier et de défendre la démocratie et l’intérêt public.

Le Bureau politique du Parti Communiste

 Imprimer  E-mail