NON AUX PREPARATIFS DE GUERRE !

           NON AUX PREPARATIFS DE GUERRE !

Faisant suite à la chute d’un obus syrien sur une localité frontalière de la Turquie, le régime d'Erdogan a réagi de manière violente sur 4 fronts.

D’abord en pilonnant pendant deux jours des positions syriennes, en convoquant ensuite le Conseil de Ministres de l’Otan pour demander la « solidarité » militaire des pays membres, en présentant par après son cas comme une agression auprès du Conseil de sécurité des Nations Unies. Finalement, et le plus grave, en demandant au parlement turc l’autorisation d’une intervention militaire sur le sol syrien.

Rappelons-nous que le régime turc avait déjà essayé d’incendier la région lorsqu’un de ses avions fut abattu par la défense aérienne syrienne sous prétexte que l’armée syrienne aurait attaqué cet avion alors qu’il se trouvait dans l’espace aérien international et non dans celui de la Syrie. Accusation vite démentie lorsqu’il fut constaté que le missile utilisé par la Syrie à cette occasion avait un rayon d’action qui ne lui permettait pas de toucher une cible au-delà de son territoire.

Aujourd’hui, encore une fois, l’OTAN et ses laquais, tant dans les gouvernements que dans les médias dominants, font preuve d’une énorme hypocrisie. Ils font semblant d’ignorer que la Turquie, en suivant les instructions de l’Otan, s’est engagée dans un comportement permanent de provocations, militaires en particulier, contre les peuples de Syrie. C’est elle qui accueille le siège militaire de la prétendue ‘Armée syrienne libre’ ; c’est elle qui organise un gigantesque trafic d’armes destinée à ces « rebelles » et qui couvre les allers et retours frontaliers des opérations militaires de ces groupes terroristes .C’est dans ces circonstances que de toute évidence un obus syrien (que la presse atlantiste présente comme un « bombardement ») a touché le territoire turc, causant des victimes civiles, ce que bien entendu nous déplorons.

Nous dénonçons avec force la politique aventurière de l’Otan qui, avec la complicité remarquée du gouvernement Hollande en France et d’Obama aux Etats Unis, est en train de tout mettre en œuvre dans le but d’accomplir la désintégration de la Syrie de manière à renforcer l’hégémonie israélo-américaine dans la région. Et nous appelons le gouvernement Di Rupo à arrêter sa lamentable politique d’obéissance docile envers les diktats de la politique militariste de l’Otan.

Bruxelles, octobre 2012

Le Bureau Politique du Parti communiste

 Imprimer  E-mail