Fidel, Venceremos

 PARTI COMMUNISTE

COMMUNIQUE DU PARTI COMMUNISTE

 

 

 

Fidel venceremos Fidel nous vaincrons

Il est impossible d'évoquer le décès de Fidel Castro sans évoquer rapidement l'histoire et la lutte populaire pour l'indépendance de Cuba, victoire qui sonna le glas de l'empire colonial espagnol. Cette lutte qui coûta la vie à 300.000 cubains aboutira à la proclamation de la république cubaine le 20 mai 1902.

Le Parti Communiste rappelle cependant que, dès cette date, les Etats Unis ont exigé l'incorporation dans la Constitution cubaine d'un amendement (amendment Platt) qui légitime leur droit d'ingérence sur la République de Cuba. Cette politique d'ingérence permit à une série de dictateurs favorables aux intérêts étasuniens de prendre le pouvoir. Dès 1925, ce fut le cas de Gerardo Machado chassé par la révolution menée par les étudiants et les travailleurs le 4 septembre 1933.

En janvier 1934, le jeune gouvernement révolutionnaire des «cents jours» est renversé par Carlos Mendieta dans l'ombre duquel évolue le sergent Fulgencio Batista. L’ambassadeur US le remarque et l'assure du soutien de l’immense majorité des intérêts économiques et financiers. Prenant rapidement du galon, le sergent Batista deviendra général et prendra définitivement le pouvoir en 1952 pour faire de Cuba le paradis de la mafia et de ses relations avec le monde des affaires.

C'est dans ce contexte que Fidel Castro prendra le pouvoir en 1959 pour instaurer le socialisme à Cuba et apporter un soutien actif aux mouvements de libération dans le monde entier. Les USA y verront un affront auquel ils répondront en instaurant le 3 février 1962 un embargo économique, commercial et financier particulièrement ruineux pour l'économie cubaine dont la situation sera considérablement aggravée par la disparition de la Communauté des états socialistes.

L'instauration de cet embargo coïncidera avec une série de tentatives de déstabilisation de l'état cubain parmi lesquelles plus de 630 tentatives d'assassinat sur la personne de Castro.

En dépit de cet embargo criminel, Cuba constitua pour l’ensemble des peuples d’Amérique latine une référence indéniable pour avoir sorti les Cubains de l’extrême misère, de l’analphabétisme et les avoir assuré d’un remarquable système de santé ; tout en développant une solidarité internationale active. C’est cette solidarité qu’a reconnue Nelson Mandela en se rendant à Cuba pour son premier voyage après sa sortie de prison.

Le Parti Communiste salue en Fidel Castro Ruiz une éminente personnalité de la lutte anti-impérialiste et un défenseur du Tiers-Monde.

Le Parti Communiste rend hommage à l’homme de conviction qui continuera d'incarner un immense espoir pour toutes les femmes et hommes de progrès.

Viva Fidel!

 

Bruxelles, le 29 novembre 2016

 

Le Bureau Politique du Parti Communiste.

 

 Imprimer  E-mail