Appel de la 20e rencontre internationale des Partis Communistes et Ouvriers

La 20e Rencontre internationale des Partis communistes et ouvriers (RIPCO) s'est tenue du 23 au 25 novembre 2018 à Athènes, à l'invitation du KKE, qui célèbre les 100 ans de son parcours historique.

Lors de la rencontre sous le thème de : "La classe ouvrière contemporaine et son alliance. Les tâches de son avant-garde politique - les partis communiste et ouvrier, dans la lutte contre l'exploitation et les guerres impérialistes, pour les droits des travailleurs et des peuples, pour la paix, pour le socialisme ", 90 partis communistes et ouvriers de 73 pays ont participé, représentant tous les continents.

Les représentants des partis ont discuté des évolutions aux niveaux international, régional et national, échangé des idées sur l'expérience acquise de la lutte des partis communistes et ouvriers dans leurs pays, les actions communes et convergentes développées pendant la période précédente, les luttes de classe dans leurs pays, leurs efforts pour promouvoir l'alliance de la classe ouvrière avec d'autres couches populaires et anti-monopolistiques.

Ils ont discuté des tâches pour le renforcement de la lutte communiste, le développement des luttes de la classe ouvrière et des autres couches populaires pour les droits des travailleurs, du peuple, de la jeunesse, en conflit avec les monopoles, le pouvoir du capital et l'exploitation et l'oppression capitalistes.

Les contributions des partis communistes et ouvriers ont mis en évidence le caractère exploiteur, prédateur et inhumain du capitalisme. Il a été noté que les contradictions et la concurrence des États et des alliances capitalistes s'aiguisent de manière multiforme sur le terrain de la crise ou de la croissance capitaliste ; que le processus de réalignement des forces avance au niveau international.

L'ingérence impérialiste, les blocus et les interventions se poursuivent. Il y a encore des guerres en cours, comme en Syrie, au Yémen, en Libye, ainsi qu'en Azerbaïdjan. La guerre fratricide en Ukraine continue sous la responsabilité du régime anti-populaire de Kiev. Les armements militaires et les préparatifs de guerre s'intensifient.

Les partis communistes et ouvriers saluent les luttes des travailleurs et des peuples du monde entier contre l'offensive de l'impérialisme, contre l'occupation, contre toute menace aux droits souverains et à l'indépendance nationale, pour la paix, pour la défense et l'extension des droits sociaux et démocratiques. L'expérience acquise dans de nombreux pays lors des luttes contre les plans et la ligne politique impérialistes des États-Unis, de l'OTAN, de l'UE et de leurs alliés est précieuse.

L'aiguisement des contradictions implique le risque de nouvelles guerres impérialistes, pour le contrôle des ressources productrices de richesses, des marchés et des pipelines d'énergie ; ce risque impose de sérieuses tâches au mouvement ouvrier et aux communistes pour renforcer une large lutte anti-impérialiste pour la paix et le désarmement, l'intensification de la lutte contre la ligne politique des gouvernements bourgeois qui sert la rentabilité du grand capital ainsi que les agressions et guerres impérialistes.

Ces évolutions soulignent que la lutte pour la paix, le désarmement, le respect de la souveraineté populaire, pour la solution des problèmes du peuple et la satisfaction de ses besoins est inextricablement liée à la lutte pour la chute de la barbarie capitaliste, pour le socialisme.

Les partis communistes et ouvriers ont évalué positivement les initiatives prises en 2017 à l'occasion du 100e anniversaire de la Révolution socialiste d'octobre et en 2018 pour le 200e anniversaire de la naissance de Karl Marx, contribuant à la défense de la contribution de l'Union soviétique, du socialisme, qui est la seule issue à l'exploitation capitaliste.

Ils ont réaffirmé leur solidarité internationaliste avec les peuples syrien, palestinien, chypriote ; avec les peuples du Liban, du Soudan, de Cuba socialiste, du Venezuela, du Brésil, de l'Iran, avec tous les peuples confrontés à des attaques et menaces impérialistes.

Ils ont condamné l'anticommunisme et l'atteinte aux droits et libertés démocratiques et ont exprimé leur plein soutien aux communistes persécutés en Pologne, en Ukraine, au Soudan, au Kazakhstan, au Pakistan ainsi qu'aux communistes confrontés à des processus juridiques et politiques en Russie, en Transnistrie et ailleurs.

Il a été souligné qu'en 2019 il y aura plusieurs commémorations importantes comme le 100e anniversaire de la fondation de l'Internationale communiste, les 70 ans de la Révolution chinoise ainsi que les 60 ans de la Révolution cubaine. Ces anniversaires pourraient être utilisés pour renforcer l'internationalisme prolétarien ; pour défendre l'histoire et la contribution du mouvement communiste aux acquis populaires, à la lutte pour le progrès, à l'émancipation sociale des travailleurs et des peuples par opposition à la falsification et à la déformation de la vérité historique et à l'identification du communisme aux atrocités fascistes.

Les partis communistes et ouvriers ont exprimé leur solidarité avec les réfugiés et les immigrés. Ils ont condamné le racisme, les dangereuses forces fascistes d'extrême droite qui découlent du système d'exploitation et qui sont dirigées contre les peuples.

Au cours de la 20e RIPCO, une série de déclarations de solidarité avec la lutte des peuples dans de nombreuses parties du monde ont été publiées.

Les partis communiste et ouvrier appellent au développement d'actions communes et convergentes au cours de la prochaine période selon plusieurs grands axes :

Contre la guerre impérialiste, les interventions et la militarisation.

Actions contre l'OTAN - dont le 70e anniversaire sera le 4 avril 2019 - et l'UE, dont la militarisation se poursuit avec PESCO et d'autres mécanismes. Contre les armes nucléaires et les bases militaires étrangères, en utilisant l'anniversaire de l'holocauste nucléaire à Hiroshima - Nagasaki (les 6 et 9 août) et les 80 ans depuis le début de la Seconde Guerre mondiale (le 1er septembre).

Défendre l'histoire du mouvement communiste et les valeurs de l'internationalisme prolétarien

Manifestations à multiples facettes pour le 100e anniversaire de l'Internationale communiste (le 2 mars), actions contre l'anticommunisme et contre les persécutions et interdictions des partis communistes et ouvriers. Utilisation du 102e anniversaire de la Révolution Socialiste d'Octobre pour mettre en lumière les réalisations du socialisme et approfondir la discussion théorique et l'action pratique contre le capitalisme et son caractère exploiteur, oppressif, agressif, prédateur et inhumain.

Renforcer la solidarité internationaliste avec les peuples en lutte, confrontés à l'occupation, aux menaces et aux interventions impérialistes.

Renforcer la solidarité et la lutte internationalistes en exigeant la fin du blocus américain contre Cuba ainsi que la fin des interventions et menaces contre le Venezuela bolivarien. Soutenir la lutte du peuple palestinien pour la fin de l'occupation et pour l'autodétermination, l'établissement d'un État national indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale, conformément aux résolutions de l'ONU, le soutien à la résistance du peuple palestinien et la condamnation de la politique criminelle d'Israël. Dénoncer les interventions impérialistes dans la péninsule coréenne et exprimer sa solidarité avec le peuple coréen pour une réunification indépendante et pacifique. Exprimer notre solidarité avec les réfugiés et avec tous les peuples confrontés aux occupations, aux interventions et aux blocus de l'impérialisme.

Solidarité de classe multiforme avec les luttes ouvrières pour les droits du travail, sociaux, syndicaux, contre l'offensive du capital.

Développement d'actions de lutte sur les lieux de travail et en particulier à l'occasion de la Journée internationale des travailleurs le 1er mai, en soulignant le rôle d'avant-garde des communistes.

Pour les droits des femmes et l'émancipation

Développement d'actions de lutte le 8 mars, Journée internationale des femmes, pour défendre les droits des femmes et leur pleine égalité au travail et dans la vie.

Lutter pour les libertés politiques et syndicales et pour les droits démocratiques contre les forces fascistes, les régimes réactionnaires, le racisme et la xénophobie, le fanatisme religieux et l'oppression sociale.

Développement d'actions de lutte le jour de la victoire du peuple sur le fascisme-nazisme.

Développement d'actions pour la protection de l'environnement

Les participants ont remercié le Parti communiste de Grèce d'avoir accueilli avec succès cette rencontre.

 

 

Retrouvez les contributions des partis participants et les communiqués conjoints sur http://solidnet.org/meetings-and-statements/imcwp/20th-international-meeting-of-communist-and-workers-parties/

 

 

 

 Imprimer  E-mail