Commémoration du bombardement atomique sur Hiroshima et Nagasaki

 

Ce samedi 10 août 2019, Freddy Visconti, membre du Bureau Politique du PCB, a pris la parole lors de la commémoration du bombardement atomique sur Hiroshima et Nagasaki, qui se tenait dans le parc Hibakusha à Mons avec le soutien de Agir Pour la Paix, AMPGN, CEAH, CNAPD, Coalition Stop Armes Uranium Appauvri, COLUPA, Comité Surveillance Otan, GRAPPE, INTAL, Mouvement Chrétien pour la Paix, Parti Humaniste, UMONS, Vrede, Vredesactie.

« Chers amis, chers camarades,

Aujourd'hui nous commémorons le pire crime que l’être humain ait pu inventer : la guerre nucléaire ! Les USA ont rasé deux villes du Japon pour couper la route à l'Armée Rouge en précipitant la capitulation de l'empereur Nippon et pour garder l'île dans le camp capitaliste. Ont été lancées la bombe « Little boy », à l’uranium, d’une puissance équivalente à 15.000 tonnes de TNT et la bombe « Fat man » au plutonium d’une puissance équivalente à 23.000 tonnes de TNT. À Hiroshima, sur les 90.000 bâtiments de la ville, 62.000 sont détruits. Près de 200.000 habitants sont morts. A Nagasaki, près de 70.000 personnes sont tuées et dans les deux villes combien sont morte les années suivantes à cause de leucémies, de cancers et autres maladies ?

Au Japon moderne, parmi les seuls à se battre franchement contre la présence des bases américaines, contre le nucléaire et contre la militarisation du Japon, il y a les communistes japonais que nous devons soutenir fermement dans leur lutte anti-impérialiste.

Depuis que le Président des États-Unis a dénoncé le traité sur les armes nucléaires, il a ouvert une « boîte de Pandore ».  La menace d'une guerre atomique a grandi dangereusement. L’holocauste nucléaire n’est pas une vue de l’esprit, Les USA ont créé un monstre, la bombe H « Castle bravo » d’une puissance de 15 mégatonnes, soit 1.000 fois celle d’Hiroshima. L’URSS a crée la bombe surnommée « Tsar bomba » d’une puissance possible de 100 mégatonnes, soit 6.600 fois celle d’Hiroshima. Oui, bien sûr, officiellement les deux pays ont déclaré avoir abandonné ces projets génocidaires, mais officiellement… Reste une palette de milliers de bombes atomiques de toutes tailles qui attendent patiemment l’ordre d’exécution.

Nous en Belgique nous devons aussi faire notre travail.  Nous devons exiger la sortie de la Belgique de l'OTAN, ce bras armé de l'impérialisme US, nous devons dénoncer les travaux d'infrastructure routière sur notre territoire pour permettre, à partir du port d’Anvers, le transport rapide de matériel et de troupes vers la Russie. Nous devons dénoncer l’achat des F35, ces avions nucléarisés achetés pour des sommes folles au détriment des besoins de la population. Nous devons exiger sans cesse la fermeture de la base militaire de Kleine Brogel et sa dénucléarisation avant qu'une guerre ne se déclenche avec la Russie et que la moitié de la Belgique ne soit vitrifiée. Il est impossible de laisser les clefs d'un tel armement à des militaires US et à un Donald Trump qui ne seront pas concernés par cette horreur.

Pour la paix, pour l'humanité, sortons de l'OTAN ! Travaillons à un front anticapitaliste, antifasciste et antiimpérialiste, pour le socialisme et la paix. »

 

ImprimerE-mail

Agenda