Grève pour le climat : la lutte écologique n'est pas détachée de la lutte de classes!

 

La journée de « grève pour le climat » de ce 15 mars est historique. Cet appel mondial auquel de nombreux travailleurs ont répondu montre la prise de conscience de l’importance du changement climatique accéléré par l’activité humaine, surtout de la production capitaliste et l’extractivisme.

 

Le Parti Communiste de Belgique soutient les revendications de la jeunesse et de la classe ouvrière d’imposer les multinationales qui polluent mais nous refusons la responsabilisation individuelle que veut nous faire porter la bourgeoisie. Nous dénonçons la récupération de la jeunesse par les dirigeants européens à la veille des élections du 26 mai. Nous refusons que la lutte écologique serve d’alibi à la bourgeoisie pour écraser sous davantage de taxes les travailleurs. La lutte pour le climat ne peut servir à cacher les questions sociales qui touchent l’ensemble des travailleurs (et donc des jeunes), qui voient leurs conditions de vie et de travail se détériorer.

 

En somme la lutte écologique ne peut être détachée de la lutte de classes. Nous n’appelons donc pas les gouvernements à la solde des intérêts des monopoles à prendre leurs responsabilités,

 

au contraire nous appelons la jeunesse, la classe ouvrière à prendre son sort en mains pour nous libérer de nos chaînes et abattre ce système barbare qui épuise la nature et l’homme.

 

Pour mettre fin à ce système économique qui nous aliène, notamment par le consumérisme, il est nécessaire de se battre pour le socialisme pour prendre le contrôle du procès de production afin de planifier l’économie et répondre aux besoins des peuples. Alors, nous créerons les conditions de la fraternité entre les peuples, loin des entreprises impérialistes et coloniales qui ne visent qu’à asservir et exploiter.

 

Pour le socialisme ! à bas le capitalisme ! à bas l’impérialisme !

 

 

Le bureau politique du PCB

 

15 mars 2019

 

 

ImprimerE-mail

Agenda