Bel-RTL : information ou propagande

 

Le 24 septembre BEL/RTL, la voix du PRL alias MR, annonce qu'à l'occasion de sa visite à Vilnius en Lituanie, le pape François s'est recueilli à la mémoire des 40000 juifs du ghetto de Vilnius massacrés durant la guerre par les nazis et... les soviétiques.

 

Véritable « Radio trottoir » au service des partis de droite, BEL/RTL accrédite la thèse que l'Union Soviétique aurait été complice des Nazis dans l'extermination des juifs.

 

Une fois de plus le Parti Communiste de Belgique (PCB) dénonce un nouveau mensonge flagrant propagé par la droite et ses médias au service du grand capital, en recourant à un scandaleux amalgame entre nazisme et communisme.

 

Cette nouvelle falsification de l'histoire nous ramène aux méthodes abjectes de la Propagandstaffel (escadron de la propagande) du 3e Reich et de son patron Goebbels, célèbre théoricien du mensonge et de la circulation des rumeurs.

 

Le Parti Communiste de Belgique rappelle que les nazis ont occupé la Lituanie de 1941 à 1944 et ont exterminé 95% de la population juive soit 254000 personnes. Pressentant une fin tragique, les 40000 juifs du ghetto de Vilnius se sont courageusement organisés dans « L’organisation armée des partisans » (FPO) sur le slogan « Nous n’irons pas comme des moutons à l’abattoir ».

 

En plus des actes de sabotage et de l’organisation de son autodéfense, la FPO n’a pas été victimes des soviétiques comme le soutient RTL mais elle s’est jointe à l’Armée soviétique et aux partisans (résistants soviétiques) dans leur lutte contre les nazis. 

 

Le Parti Communiste de Belgique dénonce fermement ces affirmations mensongères qui insultent la mémoire de tous ceux qui ont péris dans la résistance au nazisme, dont 6 millions de juifs et 11 millions de soldats soviétiques, en rappelant que la montée en puissance de l’idéologie nazie est indissociable du soutien que les partis de droite et le grand capital accorda au parti Nazi dès 1922.

 

 

 

Le Parti Communiste de Belgique considère que la désinformation entretenue par BEL/RTL s’inscrit tout à fait dans une Europe qui soutient indirectement l’extrême-droite et le populisme, dans le but de désactiver la résistance à l’infamie des traités Européens ou Transatlantique pour neutraliser toute perspective d’alternative à la pensée unique libérale, 

 

Seule l’unité populaire et la lutte peuvent faire barrage à la dictature du capital.

 

 

 

Bruxelles Le 28 septembre 2018.

 

 

 

Le Bureau Politique du Parti Communiste de Belgique

 

 

 Imprimer  E-mail