Sans émancipation de la classe ouvrière, il n’y aura pas d’émancipation complète des femmes.

 

 

 

Le PC s'associe à toutes les femmes et hommes de progrès à l'occasion du 106e anniversaire de la journée internationale des femmes proclamée à la conférence de Copenhague le 8 mars 1912 à l'initiative de Rosa Luxembourg, Klara Zetkin et Alexandra Kollontaï.

Éminentes personnalités du mouvement ouvrier international, ces  trois femmes exemplaires ont  joué un rôle fondamental dans la création du mouvement communiste international. Cimentée par   leurs convictions internationalistes, leur amitié était liée à la lutte pour l'émancipation des femmes et des travailleurs qui allait donner naissance au mouvement ouvrier organisé et à toutes ses valeurs d’émancipation.

Le PC constate que la disparition de l'Union Soviétique et l'affaiblissement du mouvement communiste ont contribué partout dans le monde à la remontée de courants réactionnaires et conservateurs aux relents d'extrême droite comme le créationnisme, l'élitisme ou le darwinisme social derrière lesquels on remet en cause le droits des femmes à l'avortement et à la contraception. Par ailleurs, ces mouvements réactionnaire véhiculent l’ancienne image de la femme et mère au foyer et la promeuvent avec des incitants financiers misérables comme le voulait la CSU (partenaire bavarois d’Angela Merkel) en Allemagne il y a à peine 5 ans.

 

 

Cette remise en cause répond également à une négation des droits sociaux tels qu'énoncés par l'Organisation des Nations Unies et même de droits fondamentaux plus anciens. A la tête du plus puissant État de la planète, le président Donald Trump s’est entouré d'une administration ouvertement créationniste qui ne cache pas son anti-féminisme et son aversion pour l'avortement ou la protection sociale.

Parallèlement, sous le couvert de la réussite de certaines femmes à des postes élevés dans la société, le système justifie l’idée d’une responsabilité individuelle. Nous affirmons que sans émancipation de la classe ouvrière, il n’y aura pas d’émancipation complète des femmes.

Nous réaffirmons « à travail, salaire égal » !

En cette année 2018 qui célèbre le 200e anniversaire de la naissance de Karl Marx, le Parti Communiste estime que la célébration de la journée internationale des femmes doit être plus que jamais l'occasion de la revendication de nouveaux droits émancipateurs et l’occasion d’un appel à renforcer la lutte contre le système capitaliste qui veut détruire toutes les conquêtes sociales de classe ouvrière, y compris les droits des femmes.

 

Bruxelles le 8 mars 2018

Le Bureau politique du  PC

 

 Imprimer  E-mail