L’intervention communale de Courcelles en faveur du CPAS.

Le rapport présenté par le président du CPAS, Fernand Payen, nous donne raison ( déclaration du FdG-C lors de la présentation du budget 2011) en ce qui concerne le transfert croissant des finances communales vers le CPAS pour que celui-ci puisse faire face aux tâches que l’aide sociale nous impose.

Nous reproduisons l’introduction de Fernand Payen, président du CPAS, développée le 23 dernier, déclarations qui confirment nos affirmations antérieures.

Pour cette année 2012, le montant de l’intervention communale s’élève à 3 750 OOO € soit une augmentation de 15,38 % par rapport à l’année dernière. Cette légère progression ( ???  note du FdG-C) ne permet toujours pas d’éponger le coût des diverses demandes émanant de la population courcelloise. 

1994         1 000 000 €
1996         1 500 000
1998         2 000 000
2000         2 000 000
2002         2 769 974
2004         2 705 647
2006         2 803 357
2008         2 474 079
2010         3 155 201
2011         3 250 000
2012         3 750 000 (prévisions budgétaires)

Sur 10 années, l’intervention communale a augmenté de 35,38 % ce qui fait un accroissement moyen de 3,53 % par an. Or, une récente enquête réalisée par Dexia° fait état ‘une dotation moyenne par habitant de 138 € pour une commune de 3O OOO habitants alors que pour notre CPAS, celle-ci est de 125 €.

° Une étude de Dexia du 13 octobre 2011 analysant les finances communales dans la province de Hainaut (2007-2011) conclut que : « Les transferts (caisse communale vers CPAS)  qui englobent notamment les dotations à la zone de police, au CPAS, aux hôpitaux et aux ASBL, constituent par ordre d’importance la deuxième catégorie de dépenses ordinaires des communes. Pour 2011, elles représentent 32 % des dépenses communales de la province et s’élèvent à 415 € par habitant, soit un poids relatif plus élevé que la moyenne de la Région Wallonne (362 euros par habitant et 29 % des dépenses). On soulignera la progression très soutenue des dotations au CPAS et à la zone de police dans les budgets 2 011 (respectivement + 7,2 % et + 8,8 % par an)

Ce qui est loin d’être le cas à Courcelles …

Le point de vue du Front des Gauches-Courcelles :

Le président de notre CPAS semble terminer cette présentation sur une note relativement optimiste, optimisme que nous ne pouvons partager au su des dernières mesures d’austérité qui vont toucher nos catégories sociales les plus fragiles et même des catégories qui sont obligées de revoir leurs dépenses à la baisse (petites classes moyennes).

Les nouvelles mesures contre les chômeurs, les exclusions du chômage, le stage d’attente des jeunes allongé, les revenus d’intégration les plus divers, le fait de calculer l’âge de la pension sur les 10 dernières années au lieu des dernières d’une carrière, l’augmentation sans cesse croissante du coût de la vie, des frais médicaux, des médicaments, du coût des transports en commun, des loyers, l’augmentation du nombre de familles mono parentales,…

Tout cela, dans de prochains articles, nous allons l’expliquer

 

ImprimerE-mail

Agenda