Stop à l’agression de la Turquie en Syrie

 

 

Le Parti communiste de Belgique dénonce l’invasion du nord la Syrie par la Turquie, dans la zone kurde du Rojava. Cette opération n’est pas seulement une attaque contre le peuple kurde, mais aussi contre l’intégralité territoriale et les peuples de Syrie qui se retrouvent aujourd'hui face à une nouvelle agression sauvage et féroce, après 8 années de résistance face à une attaque impérialiste camouflée en guerre civile. Les USA, qui ont hypocritement soutenu les Kurdes, ont laissé la place à leur supplétif de l’OTAN qu’est la Turquie. Celle-ci, avec l’aide des djihadistes, rouvre ainsi la porte à Daesh qui avait été vaincu sur le terrain. Le but est évidemment de poursuivre la déstabilisation de la région en vue du contrôle des richesses naturelles de la Syrie.

Le PCB sera aux côtés de ses frères et sœurs de Turquie, de Syrie et du Kurdistan dans leur lutte contre l’impérialisme, pour leur droit à décider de leur avenir. Seule l’unité des travailleurs de Syrie et de Turquie permettra de vaincre et de faire reculer l’agression fasciste.

Le PCB exige le retrait du PKK de la liste des organisations terroristes.

Le PCB exige la libération de nos 16 camarades du TKP arrêtés à Izmir pour avoir appelé au retrait de l’armée turque de Syrie.

Le PCB considère que l’organisation de la 21e Conférence Internationale des Partis Communistes et Ouvriers à Izmir doit être une réussite pour renforcer le nécessaire Internationalisme Prolétarien. Le thème est plus que jamais d’actualité : « 1OOe anniversaire de la fondation de l’IC. La lutte pour la paix et le socialisme continue ». En tout état de cause, seule la destruction de l’impérialisme et du capitalisme pourra amener la paix, indissociable du socialisme.

Par son appartenance à cette organisation criminelle qu’est l’OTAN, la Belgique se rend complice des atrocités perpétrées dans la région. Notre pays doit quitter l’OTAN, rompre avec l’Union Européenne. Le PCB s’oppose à l’envoi de soldats et de matériel militaire dans la région pour soutenir l’agression organisée par Erdogan.

Pour un front antifasciste, anticapitaliste, antiimpérialiste, pour le socialisme et la paix.

Le Bureau Politique du PCB

14 octobre 2019

 

 

 

 

 

 

ImprimerE-mail