21e IMCWP Appel de la 21e rencontre internationale des Partis Communistes et Ouvriers

 

[FR] La 21e Rencontre Internationale des Partis Communistes et Ouvriers a été organisée encore une fois après 4 ans en Turquie, cette fois à Izmir, sous la responsabilité commune du KKE et du TKP. Les 137 participants, qui représentaient 74 partis provenant de 58 pays, expriment leur gratitude à tous les deux partis pour avoir pris cette responsabilité.

 

Cette année, c’est le 100e anniversaire de la fondation du Komintern. Nous avons été les témoins de plusieurs situations qui nous prouvent chaque fois l’importance de la solidarité et de la lutte commune des partis communistes, ainsi que l’importance de l’unité des efforts révolutionnaires pour dépasser le capitalisme, en tant que système global désastreux sans avenir.

 

Des millions de gens dans tout le monde vivent la répression de leurs droits, l’aggravation des problèmes, la pauvreté, le chômage, ils se réfugient et émigrent, comme résultat d’un système social qui est historiquement dépassé. L’aggravation des contradictions de classe et des antagonismes inter-impérialistes est le résultat du développement qui a comme critère le profit des monopoles et l’exploitation.

 

La contradiction entre le travail et le capital s’intensifie avec le caractère d’exploitation, oppressif et agressif du capitalisme ; et c’est la classe ouvrière, comme toujours, qui porte le poids.

 

Les antagonismes, les foyers de guerre et les tensions s’intensifient, comme résultat de l’agressivité impérialiste. Des activités militaires croissantes, des attaques, des opérations de déstabilisation, des sanctions, des blocus, sont promus par les forces impérialistes, avec les Etats-Unis et d’autres forces puissantes capitalistes de l’UE en première ligne. La pression de l’OTAN sur ses états-membres pour augmenter leurs dépenses militaires, l’augmentation des dépenses pour les armes nucléaires et pour des recherches spatiales pour des causes militaires, les plans de création d'une « armée européenne », les exercices et les entraînements militaires ne visent pas à la sécurité et la paix dans le monde, mais à la promotion des intérêts des monopoles et à l’imposition de la domination impérialiste sur les peuples, au niveau international.

 

La nature est pillée à cause de l’avidité des monopoles pour leurs profits, comme c’était le cas avec la destruction récente de l’Amazone, pour les intérêts du capitalisme. Des millions de gens n’ont pas d’accès à l’eau potable propre, un tiers de la population est privée des installations hygiéniques de base ; des catastrophes naturelles, comme des séismes, des inondations, des ouragans deviennent des fléaux avec des conséquences sociales et environnementales graves.

 

L’appropriation des progrès scientifiques et technologiques par le capital contient un potentiel destructeur, au lieu de servir le progrès de l’humanité. Les possibilités énormes créées par le progrès scientifique et technologique pour la solution des problèmes importants de l’humanité ne seront utilisées que sous le pouvoir de la classe ouvrière. Le socialisme est une nécessité vitale, ainsi que la seule solution qui puisse faire face à l’attaque contre l’environnement.

 

Malgré les difficultés, les forces ouvrières-populaires réagissent à l’offensive du capital. Des grèves et d’autres luttes ouvrières se développent, ainsi que des résistances populaires à l’occupation et les menaces et invasions impérialistes, des luttes pour la défense des droits démocratiques.

 

Les développements dans la région de l’Asie et du Pacifique sont inquiétants. En utilisant les conflits et les contradictions existants entre les pays sur des sujets divers, les États-Unis et d’autres pays essaient de compromettre la paix et la stabilité de la région. La situation exige des efforts unis des peuples, l’action commune, afin de dépasser la situation actuelle, par des moyens pacifiques et avec le respect des droits souverains de tous les pays et du Droit International.

 

La Rencontre Internationale des Partis Communistes et Ouvriers souligne surtout l’agressivité de l’impérialisme américain et de ses alliés dans la Golfe Persique, où ils créent une situation très dangereuse pour les peuples de la région et du monde, et nous condamnons totalement les menaces contre l’Iran.

 

Dans ces conditions, il est nécessaire de renforcer la solidarité internationaliste entre les partis communistes et les organisations ouvrières de classe, les mouvements sociaux, populaires et progressifs, les mouvements des agriculteurs pauvres et des travailleurs agricoles, qui ont la responsabilité de mener la résistance et les luttes des peuples travailleurs.

 

Les participants ont exprimé particulièrement leur solidarité avec les peuples de la Turquie et de la Grèce et avec les communistes des deux pays, qui luttent dans des conditions complexes, car la situation dans la région de la Méditerranée orientale menace la paix. L’intensification des tensions entre la Turquie et plusieurs autres pays de la région, surtout l’invasion à la ZEE de la Chypre, en violant le Droit International, en ce qui concerne le droit de recherche des ressources d’énergie dans la Méditerranée, peut se transformer en un conflit militaire – qui peut avoir des effets non pas seulement sur les peuples de la région, mais aussi plus amplement. Les Partis Communistes et Ouvriers lutteront pour s’acquitter de leur devoir de protéger la paix dans la région, de renforcer l’action commune et l’amitié entre les peuples, par opposition à l’exploitation capitaliste dans chaque pays et aux intérêts des monopoles et des forces impérialistes.

 

La 21e Rencontre Internationale des Partis Communistes et Ouvriers lance un APPEL pour des actions convergentes et communes et pour la solidarité :

 

  • Avec les grèves et les autres luttes pour les droits ouvriers - populaires
  • Avec les communistes et d’autres militants révolutionnaires qui font face aux persécutions et aux attaques contre les droits et les libertés démocratiques ; contre l’anticommunisme et la falsification de l’histoire du socialisme et du mouvement révolutionnaire, en honorant le 75e anniversaire de la Victoire Antifasciste, et surtout en condamnant la résolution anticommuniste qui a été récemment adoptée par le Parlement Européen
  • Fêter largement l’anniversaire important des 150 ans de la naissance de V. I. Lénine, ainsi que le 200e anniversaire de la naissance d’Engels.
  • En honorant nos camarades, Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht, à l'occasion du centenaire de leur assassinat.
  • Avec Cuba Socialiste, qui fait face à l’encerclement politique, économique et militaire par l’impérialisme, dont les États-Unis sont en tête. Il faut demander d’arrêter le blocus américain contre Cuba.
  • Avec les peuples qui luttent contre les invasions impérialistes militaires des États-Unis et de leurs alliés, y compris l’attaque du gouvernement turc contre la Syrie, qui conduit à la déstabilisation de toute la région ; nous défendons l’indépendance et l’intégrité territoriale de la Syrie. Nous condamnons l’agressivité de l’Israël contre le Liban, la Syrie et l’Iraq, ainsi que les attaques en Libye, au Donbass, contre les communistes ukrainiens, et nous nous opposons au régime réactionnaire nationaliste de Kiev ; pour les droits du Peuple Kurde qui souffre par l’impérialisme et les régimes réactionnaires, pour son droit de déterminer son propre avenir.
  • Avec le peuple du Yémen qui subit les conséquences de la guerre prolongée par l’Arabie Saoudite et ses alliés, qui a provoqué des milliers de pertes en vies, en soutenant le droit du peuple yéménite de déterminer son propre avenir sans interventions étrangères.
  • Avec le peuple palestinien, pour la fin de l’occupation et pour l’autodétermination, la fondation d’un État national, indépendant, ayant Jérusalem-Est comme capitale, en accord avec les résolutions de l’ONU ; en soutenant la résistance du peuple palestinien, en condamnant la politique criminelle d’Israël et la proposition impérialiste dudit « accord du siècle ».
  • Avec le peuple de Chypre et d’autres peuples qui luttent contre l’occupation étrangère.
  • Avec le peuple du Sahara Occidental qui lutte contre l’occupation étrangère.
  • Avec les peuples de Corée, du Venezuela, du Nicaragua, de Bolivie et d’Iran, qui luttent contre le blocus américain, les mesures coercitives unilatérales et extraterritoriales, la déstabilisation, les sanctions financières et bancaires et la menace d’une attaque militaire.
  • Avec le peuple de l’Equateur, qui lutte contre les mesures d’austérité promues par le gouvernement du pays.
  • Avec le peuple colombien qui subit les conséquences du fait que le gouvernement bourgeois ne s’est pas conformé à l’Accord de Paix et contre l’aggravation des persécutions et des assassinats des révolutionnaires et d’autres militants sociaux et politiques.
  • Avec les peuples qui luttent contre des régimes réactionnaires, les peuples du Soudan, du Pakistan, du Liban, ainsi que d’autres peuples dans la région du Moyen-Orient et d'Afrique.
  • Avec le peuple Irakien, en soutenant ses demandes justes.
  • Avec les prisonniers politiques, qui ont été injustement condamnés, dans le cadre de la politique de criminalisation des luttes populaires anti-impérialistes et antisionistes, avec les réfugiés et les immigrés, avec les peuples autochtones dans plusieurs pays, contre les attaques racistes et fascistes et contre leur exploitation excessive.
  • Pour les droits et l’émancipation des femmes contre l’oppression, les discriminations et l’exploitation.
  • Pour les luttes de la jeunesse, pour le droit à l’éducation gratuite, pour une vie sans exploitation.
  • Contre la destruction de l’environnement, du point de vue de la classe ouvrière et des intérêts populaires.
  • Pour la paix et l’indépendance, contre le militarisme et la guerre, contre les bases militaires étrangères des États-Unis et de l’OTAN, contre l’OTAN, pour l’abolition des armes de destruction massive, pour dénoncer l’augmentation des armements nucléaires et les efforts des États-Unis de renverser les accords internationaux sur le contrôle des armes.
  • A l’occasion du complément du 75e anniversaire de la Charte des Nations Unies, nous condamnons les invasions impérialistes, qui violent ou annulent en effet même des accords internationaux ou des décisions de l’ONU, qui ont été conclus dans des décennies passées, avec l’intervention de l’Union Soviétique, des États socialistes, dans des conditions d’une corrélation des forces différentes.
  • Avec le peuple de la Syrie, à travers la rencontre de solidarité, le 28-30 novembre 2019, à Damas, et d’autres activités et des missions de solidarité, l’année prochaine.

 

Les Partis Communistes et Ouvriers qui ont participé à la 21e Rencontre des Partis Communistes et Ouvriers expriment sincèrement leur gratitude à tous nos camarades qui ont aidé pour réaliser cet événement. Enfin, nous saluons tous les partis qui vont célébrer le 100e anniversaire de leur fondation.

 

Vive l’internationalisme prolétarien !

 

Vive la révolution et le socialisme ! 

cf. http://solidnet.org/article/21-IMCWP-Appeal-of-the-21st-International-Meeting-of-Communist-and-Workers-Parties/

 

ImprimerE-mail