Investiture de Rajoy en Espagne : un message clair de soumission à la finance

A peine investi à la tête du gouvernement, Mariano Rajoy vient de nommer Luis de Guindos Ministre de l'économie, c'est à dire l'ancien président de la banque Lehmann Brothers en Espagne, d'annoncer un plan d'austérité de 15,6 milliards d'euros et une remise en cause des conventions collectives. C'est un message clair de soumission envoyé à la finance et au patronat.

 


 
Ces dernières années, l'Espagne a fait l'objet des pires spéculations boursières, notamment sur le marché de l'immobilier, jetant à la rue des milliers de familles. Elle a connu une dégradation sans précédent des conditions de travail et d'accès à l'emploi. Le taux de chômage atteint aujourd'hui 49% pour les jeunes.
 
Les plans d'austérité du gouvernement Zapatero ont échoué pour redresser les comptes publics et ont eu des conséquences dramatiques pour le peuple espagnol. C'est ce qu'ont dénoncé les indignés, c'est la cause de la défaite du PSOE aux dernières élections. Il est criminel de poursuivre dans cette voie comme le font le PP et Rajoy.
 
Le Parti de la gauche européenne dénonce avec fermeté ces politiques au service des marchés financiers, contre les intérêts des espagnols et de tous les européens. Il soutiendra tous les mouvements et actions des forces qui résistent en Espagne, pour la démocratie, pour une vie et un travail dignes.
 
Parti de la gauche européenne

Imprimer