Solidarité du Parti de la Gauche Européenne aux travailleurs en grève d’Elliniki Halivourgia (Aciérie grecque)

Le Parti de la Gauche Européenne (PGE) est profondément solidaire des travailleurs d’Elliniki Halivourgia (Aciérie Grecque) qui sont en grève depuis le 1er novembre contre les coupes salariales (de l’ordre de 40%), la flexibilité et l’intensification du travail que leur patronat veut leur imposer. Les grévistes demandent également la réintégration des 34 de leurs collègues qui ont été licenciés par le patronat pour s’être opposés à ses décisions.


Leur lutte, menée de façon exemplaire et soutenue par une grande majorité de la société grecque, peut servir d’inspiration pour tous les travailleurs européens pendant ces temps si difficiles que l’on est en train de traverser en raison de la politique de rigueur généralisée, imposée par la direction de la zone Euro et de l’Union Européenne – l’ Allemagne et la France en tête.


Les travailleurs d’Elliniki Halivourgia mènent un combat dont les revendications sont justement au cœur de la politique du PGE : on rejette les politiques d’austérité actuelles qui ne font que créer de la récession et du chômage. Leur lutte est notre lutte. Leur lutte est celle de tous les peuples européens qui assistent aujourd’hui à la baisse de leur niveau de vie, à la réduction de leur pouvoir d’achat, au démantèlement de la sécurité sociale, à l’augmentation de la précarité de l'emploi, au chômage massif (surtout des jeunes et des femmes), à la paupérisation rampante des sociétés européennes.


Le PGE se tient solidaire aux côtés des travailleurs d’ Elliniki Halivourgia pour briser le mur de silence, pour qu’ils ne se rendent pas aux dictats de leur patronat qui, de son côté, est en train de s’appuyer sur la législation votée par le nouveau gouvernement, non élu, des socialistes du PASOK, de la droite et de l’extrême droite, pour appliquer l’élimination des conventions collectives, la réduction des salaires à 450 – 500 euros, et pouvoir procéder aux licenciements massifs et à l’intensification du travail.  


Le combat des ouvriers d’ Elliniki Halivourgia est celui de tous les travailleurs européens car nous sommes tous visés par cette vague de politiques d’ austérité, de récession et de chômage, imposée par les gouvernements partout en Europe, que ce soit en Grèce, en France ou en Espagne. Leur lutte va bien au-delà des frontières de la Grèce. S’ils gagnent, nous sommes tous gagnants contre le front du néolibéralisme qui domine actuellement en Europe, en favorisant les banques, la spéculation des marchés et des agences de notation aux dépens des peuples !


Aujourd’hui alors nous sommes tous des ouvriers d’Elliniki Halivourgia et on se bat pour notre avenir !

Imprimer