Tous ensemble pour la défense des travailleurs des Agences Locales pour l’Emploi (ALE )

 

Une fois de plus le secteur public est agressé d’une façon éhontée par le pouvoir fédéral. Le cynisme du gouvernement n’a décidément pas de frontières, n’hésitant pas à s’en prendre cette fois aux travailleurs et travailleuses des ALE communales, qui ne sont certainement pas trop payés.

L’arrêté royal du 11 octobre 2011 de la ministre Joëlle Milquet, va déboucher sur le prélèvement d’une partie des bénéfices des ALE communales afin de renflouer le gouvernement fédéral.

Les communes déjà mal en point financièrement, n’auront d’autres alternatives que de licencier une partie du personnel des ALE. Pour la ville de Seraing ce sont 210 emplois qui sont menacés !

Dans notre région, les ALE représentent environ 11% des entreprises titres-services, employant 1300 travailleuses et travailleurs, alors que les 90% d’agences privées (intérims) ne seront pratiquement pas touchées et continueront d’accumuler des bénéfices faramineux.

Ce faisant cette décision met en péril l’existence même de ces agences communales, qui par souci d’économies, licencieront des travailleuses et des travailleurs qu’elles rémunèrent.

Les travailleurs et travailleuses ont raison de manifester contre un tel scandale. D’autant plus que le futur budget en train de se concocter amènera encore pas mal de mesures antisociales.

Une riposte vigoureuse et la solidarité sont plus que jamais nécessaires pour contrer toutes les agressions qui consisteraient à nous reprendre les acquis si durement gagnés aux travers des luttes passées.

La Fédération liégeoise du PC tient à témoigner aux travailleuses et travailleurs des ALE sa totale solidarité, ainsi que son soutien pour toutes les actions qu’ils entreprendront et les appelle à participer le 7 décembre à la manifestation des sidérurgistes liégeois en lutte pour l’avenir de notre région.

 


La Fédération liégeoise du Parti Communiste

 

 Imprimer  E-mail