Accueil

Solidarité avec les luttes des sidérurgistes!

C’est fini, on ne coulera plus d’acier à Liège. Ainsi en a décidé Mital qui sacrifie sur l’autel du profit des milliers de familles qui vivent grâce à la sidérurgie alors que le groupe Arcelor-Mittal continue à engranger d’énormes bénéfices.

N’ayons pas peur des mots. Nous assistons à un acte de terrorisme industriel et financier qui mérite sanctions politique et financière. On ne peut une fois de plus accepter que des patrons voyous, sans foi ni loi, affichent un mépris total pour les travailleurs et leurs familles.

Demain, s’il n’y a pas de réaction immédiate, c’est le reste de la sidérurgie qui passera à la casserole, autrement dit le froid, ce qui fera de la région Liégeoise un désert économique sans futur pour nos enfants.

Les travailleurs et leurs familles ne peuvent plus se contenter de vagues promesses jamais tenues. M. Marcourt, tout comme M. Collignon à l’époque, invoque que l’Exécutif Wallon n’a pas pour mission d’intervenir comme opérateur industriel ! Autrement dit, la région ( nous tous ) est le cochon payeur mais ne gère pas (les profit sont individuels, les pertes collectivisées)

La fédération de Liège du PCWB

Assez de faux fuyants : Il faut sauver la sidérurgie des griffes des financiers qui l’ont et continuent à l’assassiner. Evidemment cela nécessite un courage et une volonté politique que personne jusqu’à présent n’a osé prendre.

La volonté de maintenir une sidérurgie intégrée dans notre région doit être l’affaire de toutes et tous. Les travailleurs sidérurgistes liégeois ont assez contribué à la défense de leurs outils au cours des trois dernières décennies. Avec les bénéfices accumulés et les aides publiques, c’est aux actionnaires de mettre la main au portefeuille et de nous rendre ce qui nous appartient.

Les mesures les plus importantes à décider dans l’immédiat sont : maintien intégral de l’emploi, conservation et consolidation de la ligne à chaud et, pour assurer l’avenir, la NATIONALISATION de l’ensemble de la sidérurgie belge en la mettant sous statut public et ce sans aucune indemnisation pour les groupes financiers et industriels belges et européens.

La fédération Liégeoise du PC tient à témoigner aux sidérurgistes liégeois sa totale solidarité dans le malheur qui les frappe ainsi que son soutien pour toutes les actions qu’ils entreprendront.

 Imprimer  E-mail